La fin des régimes totalitaires

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Le siècle des totalitarismes
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La fin des régimes totalitaires
L•ES
 
 

FB_Bac_98612_Hge1_TT_015

15

37

3

(>?rabats,IIetIII)

Comment au lendemain de la Seconde Guerre mondiale le processus de dénazification a-t-il été mis en place ? Comment l’URSS est-elle sortie du totalitarisme ?

1La dénazification de l’Allemagne et le procès de Nuremberg (1945-1946)

ALa dénazification, une priorité des Alliés

La dénazification est imposée par les vainqueurs au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Elle prévoit :

– l’éradication du nazisme et du militarisme dans les institutions et la vie publique allemandes ;

– des mesures qui doivent permettre la reconstruction de la vie politique sur une base démocratique.

BPunir


 

citation « La solution de la question juive signifiait l’extermination de tous les juifs d’Europe. […] à Auschwitz, je choisis le gaz “Zyklon B’’. » Aveux de R. Höss, 1946

? Devant l’horreur des crimes nazis, les Alliés décident d’ériger un tribunal international, le tribunal de Nuremberg ; le procès a lieu du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946. Trois sortes de faits sont punissables : les crimes contre la paix, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité. Plusieurs organisations sont déclarées criminelles comme la ss et la Gestapo.

? Dans les zones occidentales de l’Allemagne, la dénazification vise à renvoyer ceux qui ont collaboré avec le régime nazi. Dans la zone soviétique, elle vise à remplacer d’anciens nazis par des membres du kpd (Parti communiste allemand), puis du sed (Parti socialiste unitaire).

CRééduquer

? L’éducation doit être « contrôlée de façon à éliminer entièrement les doctrines nazies et militaristes et permettre aux idées démocratiques de se développer avec succès » (accords de Potsdam, août 1945).

?Les jeunesses hitlériennes sont dissoutes. Dans les zones occidentales, les rencontres entre la jeunesse allemande et l’extérieur sont favorisées.

?Les médias doivent accompagner la démocratisation du pays. Le contrôle sur les journaux permet de vérifier qu’ils n’encouragent pas le racisme, le militarisme.

2Gorbatchev et la fin de l’URSS (1985-1991)

AUn vaste mouvement de réformes

? En 1985, Gorbatchev (54 ans) s’installe au Kremlin. Le nouveau dirigeant de l’urss veut réformer le communisme sans pour autant le détruire.

? La perestroïka (politique de restructuration) veut réduire les dépenses militaires, par une politique de détente, et accroître la production.

? Grâce à la glasnost (politique de transparence), les dissidents peuvent s’exprimer dans les limites imposées par le régime. La presse peut parler des dysfonctionnements du pays, évoquer les catastrophes écologiques (Tchernobyl, 1986). Au printemps 1989, les premières élections que l’urss ait connues aboutissent à l’élection d’un Congrès des députés du peuple.

BLa dissolution de l’URSS

? Les réformes ne produisent pas les effets souhaités. Les nationalités composant l’urss, jusque-là étouffées, revendiquent leur indépendance. En juin 1990, Boris Eltsine se fait élire au suffrage universel président de la Fédération de Russie.

? En 1989 et 1990, le communisme s’effondre en Pologne, en Hongrie, en rda(> fiche9).

?Le 25 décembre 1991, Gorbatchev, affaibli depuis le putsch d’août?1991 et de plus en plus impopulaire, démissionne et l’urssdisparaît. Douze des quinze Républiques se regroupent dans la cei (Communauté d’États indépendants).

Conclure

La prise en charge du passé nazi est une des conditions de la démocratie en Allemagne. En URSS, les réformes voulues par Gorbatchev mettent peu à peu fin au totalitarisme.

>

>