La fleur, organe de reproduction des angiospermes

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Génétique et évolution
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La fleur, organe de reproduction des angiospermes

FB_Bac_98621_SvtT_S_021

21

49

4

La fleur est la structure permettant d’assurer la pérennité des espèces chez les végétaux, malgré l’éloignement relatif des gamètes lié à la vie fixée des plantes.

1Morphologie de la fleur

 La fleur est l’organe reproducteur des angiospermes (doc.1). Elle est composée de pièces florales disposées en cercles concentriques.

 De l’extérieur vers l’intérieur de la fleur on distingue :

– des pièces stériles : les sépales et les pétales ;

– des pièces fertiles : l’appareil reproducteur mâle, formé des étamines qui sont constituées d’un filament, le filet, au sommet duquel sont suspendues les anthères contenant les gamètes mâles, les grains de pollen.

 L’appareil reproducteur femelle, le pistil, est situé au centre de la fleur et se compose à la base d’un ovaire contenant les gamètes femelles, les ovules, et surmonté d’un style.

Doc. 1 Structure de la fleur d’angiosperme.

 L’étude anatomique d’une fleur conduit à la construction de son diagramme floral qui est une représentation schématique de la position et de la quantité des pièces florales (doc.2).

Doc. 2 Diagramme floral de la fleur d’arabette des dames (à gauche) et de son mutant agamous (à droite).

2Contrôle génétique de la mise en place de la fleur

 Le nombre et la disposition des pièces florales sont constants au sein d’une espèce. En revanche, il a été observé que la mutation de certains gènes entraîne une anomalie de forme de la fleur (doc.2). Il y a donc un contrôle génétique de la mise en place de la fleur.

 L’organisation florale est contrôlée par des gènes du développement. Chaque groupe de gènes ne s’exprime que sur une partie de la fleur : soit à la périphérie, soit au centre, soit dans la portion intermédiaire.

 Dans chaque portion de la fleur, les gènes s’exprimant déterminent ainsi le type de pièce florale qui va se développer. Ils ont une expression séquentielle dans l’espace qui conduit à la formation de la fleur (doc.3).

Doc. 3 Détermination des pièces florales par expression séquentielle des gènes du développement.

Le gène A s’exprime à l’extérieur de la fleur, le gène C au centre de la fleur et le gène B en position intermédiaire. Les gènes A et C s’excluent, c’est-à-dire que si A s’exprime, le gène C ne s’exprime pas et vice versa.


>