La formation d’un équilibre

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : Comment un marché concurrentiel fonctionne-t-il ?
 

La confrontation de l’offre et de la demande aboutit à un équilibre de marché pour lequel il y a égalité entre quantité offerte et quantité demandée à un niveau de prix appelé prix d’équilibre. Cet équilibre est modifié par les variations de l’environnement économique.

I La confrontation de l’offre et de la demande

1 Un mécanisme d’ajustement avec des prix flexibles

mot clé

Un agent économique (ménage ou entreprise) est « preneur de prix » sur un marché concurrentiel car il n’a pas la possibilité d’exercer, par ses seules décisions, une influence sur le marché.

Le modèle de marché concurrentiel suppose que les agents économiques sont « preneurs de prix ». Un intermédiaire fictif entre offreurs et demandeurs, appelé « commissaire-priseur », annonce un prix à la criée et démarre un processus d’enchères dans lequel les prix, flexibles dans un marché concurrentiel, se modifient jusqu’à atteindre le prix d’équilibre.

Par ce mécanisme, des offreurs et des demandeurs sont ainsi exclus du marché et, à terme, l’équilibre du marché est réalisé au point d’équilibre, qui correspond au croisement des courbes d’offre et de demande.

2 Un mécanisme autorégulateur qui aboutit à la formation d’un ­équilibre stable

05295_CH01_C_05

En effet, si le prix est au-dessus du prix d’équilibre, il y a un excédent d’offre, les producteurs ne peuvent pas vendre toute leur production et sont donc prêts à vendre à un prix inférieur. Les quantités offertes diminuent (déplacement sur la courbe vers le bas). Cette tendance du prix à la baisse fait augmenter la quantité demandée, jusqu’à atteindre le prix d’équilibre. Le processus inverse a lieu si le prix est en dessous de l’équilibre (­pénurie).

Les lois de l’offre et de la demande constituent un mécanisme autorégulateur qui fait converger le prix du marché vers le prix d’équilibre.

II Les conséquences d’une modification de l’environnement économique

1 L’effet sur l’équilibre du marché

Un changement de prix se traduit par un déplacement le long de la courbe, entraînant une modification de la quantité offerte ou demandée (cf. I.). Mais si un facteur déterminant autre que le prix varie, cela se traduit par une modification de l’offre ou de la demande et par un déplacement de la (ou des) courbe(s).

Pour étudier l’impact d’un événement sur un marché, on détermine la courbe affectée, la direction du déplacement (vers la droite en cas d’augmentation, vers la gauche en cas de baisse de la quantité) et enfin la modification de la quantité et du prix d’équilibre que cela entraîne.

2 Une illustration avec l’intervention des pouvoirs publics

Les pouvoirs publics peuvent décider d’instaurer une taxe forfaitaire, soit une somme fixe par unité de bien vendue dont doit s’acquitter l’entreprise ou le consommateur.

Le modèle de marché permet de voir comment cette taxe perturberait l’équilibre, en générant un glissement des courbes. La conséquence essentielle d’une taxe est l’augmentation des prix et la réduction des quantités échangées. Néanmoins, le prix d’équilibre n’augmente pas du montant de la taxe car la demande s’ajuste au changement de prix.

 

Zoom

La composition du prix du gazole

La taxation des carburants (ici, le gazole) modifie le prix du produit et le comportement des agents économiques.

La TICPE (taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques) peut inciter à la réduction de la consommation de pétrole (en utilisant d’autres modes de transport par exemple).

 

05295_CH01_C_06