La fragmentation des espaces ruraux

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : Les espaces ruraux : multifonctionnalité ou fragmentation ?
 

Les espaces ruraux connaissent d’importantes transformations sous l’effet de la mondialisation et de la métropolisation. Toutefois, ils continuent d'abriter des activités traditionnelles.

I Des espaces ruraux en mutation

1 Des dynamiques démographiques contrastées

À l’échelle mondiale, l’exode rural reste la norme, principalement dans les Suds. Dans les Nords, la transition urbaine est quasiment achevée depuis la fin du xxe siècle.

mot clé

L’espace rural se caractérise par une faible densité, par la prédominance des formations végétales dans les paysages et par l’importance des activités agricoles.

Après des décennies de baisse dans les pays industrialisés, la population rurale s’est stabilisée, voire a augmenté (Autriche). Certains géographes ont pu parler de « renaissance rurale ». Il s’agit d’espaces ruraux bien spécifiques : proches des axes de communication, des périphéries des villes, des lieux touristiques.

En Asie du Sud-Est, les campagnes ont des densités de population très élevées (Chine, Inde), qui peuvent atteindre 1 000 hab/km2. En Afrique subsaharienne et en Amérique du Sud, grâce à la transition démographique, des espaces ruraux sous-peuplés ont vu leur population multipliée par dix en l’espace de 50 ans (Chiapas, Afrique des Grands Lacs).

2 La ville, source de croissance et de mutations

Depuis la fin du xxe siècle, les activités agricoles reculent dans les campagnes sous le double effet de l’étalement urbain et de la modernisation. L’agriculture se maintient mais elle est de plus en plus concurrencée par de nouvelles activités.

Les agriculteurs pluriactifs, les populations d’origine citadine et la diversification des activités non agricoles entraînent une forte multifonctionnalité.

II Les permanences du monde rural

1 Un fort accroissement naturel de la population rurale

Même si les villes connaissent une forte croissance depuis des décennies, les espaces ruraux continuent à accueillir une part importante de la population mondiale (en 2017, 45 %). Ainsi, le monde rural est à un pic historique avec 3,4 milliards d’habitants.

2 Des espaces souvent marginalisés

L’exode rural se poursuit et prend de l’ampleur dans les Suds.

Dans la plupart des pays pauvres, les espaces ruraux sont marqués par les ­activités traditionnelles. Ces campagnes, souvent isolées, ont accès à peu de services (Niger ou Bolivie).

mot clé

La déprise rurale est un processus de fragilisation de l’espace rural, qui se caractérise par le dépeuplement des campagnes et par une disparition progressive des activités rurales.

Dans les Nords, certains espaces sont soumis à la déprise rurale (Espagne ou Japon). Appelées aussi « rural ­profond », ces régions se caractérisent par une population plus âgée à faible mobilité.

3 Le maintien des inégalités

Dans les espaces ruraux des Suds, les structures agricoles anciennes se maintiennent. Dans les pays d’Amérique du Sud, se côtoient les microfundios (petites exploitations agricoles souvent vivrières) et les latifundios (exploitations de plusieurs milliers d’hectares orientées vers les cultures d’exportation).

Dans les Nords, les grandes exploitations tournées vers l’agriculture intensive dominent. Toutefois, depuis quelques décennies, de plus en plus de néoruraux créent de petites structures agraires qui adoptent une agriculture de qualité.

 

Zoom

L’évolution de la population rurale dans le monde

05287_CH11_C_01

La population rurale mondiale a atteint un pic à partir des années 2010 grâce à l’accroissement naturel dans les pays pauvres. Toutefois, sous l’effet de l’exode rural, le nombre d’habitant des espaces ruraux risque de stagner dans les années à venir puis de baisser.

L’affirmation de nouvelles activités non agricoles peut redyna­miser des espaces en difficulté dans les Nords.