La France : des milieux à valoriser et à protéger

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Sociétés et environnement : des équilibres fragiles


La France présente une grande diversité de milieux. Les aménagements génèrent ou aggravent des risques et des dégradations environnementales. Il faut valoriser ces milieux tout en les protégeant.

I Des milieux français aux nombreuses potentialités

1 Une grande diversité

Mot clé

Une ZEE est un espace maritime de 200 milles marins, soit 370 km, à partir du littoral, dans lequel un État possède l’exclusivité de l’exploitation des ressources.

Avec 551 000 km2, le territoire français est en position de carrefour entre l’Europe du Sud et l’Europe du Nord, ouvert sur des espaces maritimes. Les territoires ultramarins permettent à la France de posséder la plus vaste zone économique exclusive (ZEE) avec près de 11 millions de km2.

Les milieux métropolitains sont en zone tempérée et les deux tiers de la superficie du pays présentent des reliefs plats, ce qui est favorable aux activités.

Les milieux densément peuplés sont artificialisés (urbains, industriels, touristiques) comparés aux milieux moins densément peuplés (agricoles, forestiers, humides).

2 Des potentialités valorisées

La diversité des milieux et des paysages présente des potentialités.

• la richesse des terroirs permet certaines productions agricoles de qualité : céréales dans le Bassin parisien, vignobles du Bordelais, productions fruitières du bassin Méditerranéen ou dans les départements et régions d’outre-mer ;

• les grands fleuves (Rhône) permettent la production hydroélectrique ;

• en haute montagne, la pente et l’enneigement sont des atouts pour le tourisme de sports d’hiver. L’ensoleillement des régions méditerranéennes et ultramarines favorise le tourisme balnéaire et la production d’énergie solaire ;

• les forêts sont exploitées pour le bois de chauffage, l’ameublement et le papier ;

• les paysages des espaces ruraux permettent au tourisme vert de se développer.

II Risques et dégradations environnementales

La France est touchée par un certain nombre de risques liés :

• aux aléas climatiques : sécheresses et canicules, inondations dans le milieu méditerranéen ; tempêtes sur les côtes atlantiques ; cyclones (Antilles, Réunion) ;

• aux aléas d’origine lithosphérique : volcans aux Antilles et à La Réunion.

Les activités humaines aggravent de nombreux risques : risques majeurs engendrés par l’industrie ; feux de forêt (dans 90 % des cas, d’origine humaine) ; inondations catastrophiques dans des quartiers érigés en zones inondables ; disparition des milieux humides du fait des activités agricoles et de l’urbanisation.

Les milieux urbains et touristiques sont les plus affectés par les dégradations environnementales : pollution atmosphérique et dégradation des paysages.

III Des milieux à protéger durablement

La France possède un système efficace de prévision : les bulletins d’alerte de Météo France, la surveillance des activités volcaniques.

Les milieux à risques bénéficient de moyens de protection, par exemple certaines infrastructures : digues, barrages, canaux, constructions parasismiques.

Les communes à risques doivent, depuis 1995, posséder un plan de prévention des risques (PPR) qui consiste à délimiter des zones constructibles, prévoir des plans d’évacuation ou de confinement. Certains sites industriels classés Seveso, c’est-à-dire à hauts risques, sont soumis à un plan particulier d’intervention (PPI).

Des mesures de protection des milieux et des ressources sont mises en œuvre par des acteurs publics (Union européenne, État, collectivités territoriales) :

• la loi montagne (1985) et la loi littoral (1986), régulièrement modifiées, réglementent ou interdisent les constructions dans des zones délimitées ;

• les parcs naturels (10 parcs nationaux, 51 régionaux, 6 marins) et de réserves naturelles préservent des espaces fragiles et leur biodiversité.

Les industries tentent de diminuer leurs émissions de CO2, l’écotourisme et l’agriculture biologique se développent, des écoquartiers sont construits dans les métropoles. Les agendas 21 locaux favorisent une politique des transports, du recyclage des déchets et de l’habitat plus soucieuse de l’environnement.

Zoom

Schéma d’un paysage alpin

05288_C07_05

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.