La France : une puissance maritime ?

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : Mers et océans : au cœur de la mondialisation


« Les larmes de nos souverains ont souvent le goût salé de la mer qu’ils ont ignorée » : Richelieu regrettait déjà que Louis XIII ne cherche pas à valoriser les atouts d’une puissance maritime de rang mondial.

I Une présence sur tous les océans

La France métropolitaine bénéficie de trois façades maritimes : Méditerranée, Atlantique, Manche-mer du Nord. Pourtant, elle en a peu tiré parti, malgré certaines régions très tournées vers la mer (Bretagne, Normandie, Pays basque).

La France a hérité de son passé colonial des territoires ultramarins qui lui assurent une présence sur tous les océans du monde. Ces territoires sont pour les uns peuplés (près de 3 millions d’habitants dont 2 dans les DROM), pour d’autres, vides (TAAF, Clipperton).

Mot clé

Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) comprennent l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Éparses, les îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam, ainsi que la Terre-Adélie.

Cette présence mondiale est toutefois contestée : les îles Éparses et Tromelin sont revendiquées par Madagascar ; les Comores considèrent comme illégitime la souveraineté française sur Mayotte ; le Mexique lorgne Clipperton.

II Des moyens maritimes encore de rang mondial

1 Les difficultés des ports français

Les ports français – Marseille-Fos (80 Mt), Le Havre (72 Mt) et Calais à égalité avec Dunkerque (50 Mt) – connaissent un déclin relatif depuis plusieurs décennies. Leur trafic global (352,5 Mt) est inférieur à celui de Rotterdam (469 Mt).

Les ports français souffrent de la faiblesse de leur hinterland et d’un manque de compétitivité : 50 % des conteneurs qui entrent en France le font par des ports étrangers. Le groupe français CMA-CGM est pourtant la 4e compagnie logistique maritime du monde.

2 Le maintien de capacités militaires

La France conserve des capacités de projection de rang mondial. Le groupe aéronaval centré sur le porte-avions Charles de Gaulle permet d’intervenir rapidement sur les théâtres d’opérations les plus lointains. Ses 6 sous-marins nucléaires d’attaque permettent le contrôle des espaces maritimes et les frappes par missiles de croisière.

La dissuasion nucléaire française repose surtout sur une composante sous-marine. Les 4 SNLE (sous-marins nucléaires lanceurs d’engins) emportent des missiles intercontinentaux capables d’atteindre n’importe quel point du globe.

III Des enjeux stratégiques

Avec une ZEE de 10,2 millions de km², la ZEE française est la 2e du monde. Les potentialités économiques sont donc considérables, mais sous-exploitées : la ZEE du Pacifique sud (6,8 M km²) est très éloignée de la métropole et à l’écart des routes maritimes.

INFO

La ZEE française s’étend sur 10,2 M km², mais passe à 11,7 (et devient 1re) si l’on y inclut les demandes d’extension non contestées par d’autres pays.

Par souci environnemental, la France a décidé de pas explorer les gisements d’hydrocarbures de sa ZEE. En métropole, la ZEE se prête au déploiement d’éolien offshore. 9 parcs naturels marins, en métropole et outre-mer, permettent de préserver de larges zones, 20 % de la ZEE française d’ici 2020.

La France prend sa part à la garantie de liberté de circulation des mers : c’est le seul pays européen à patrouiller régulièrement dans le détroit de Taïwan ou en mer de Chine méridionale ou dans le canal du Mozambique.

Zoom

La puissance maritime de la France : ZEE et bases militaires

06471_CH07_C_06

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.