La maîtrise de la procréation

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Procréation et sexualité humaine


Les connaissances sur le fonctionnement de l’appareil reproducteur ont permis de mettre au point des hormones de synthèse. Grâce à elles, il est possible de contrôler le processus de reproduction.

I La contraception hormonale régulière

La pilule (féminine ou masculine) contient des hormones de synthèse ayant une structure moléculaire proche de celle des hormones sexuelles (œstrogène et progestérone chez la femme, testostérone chez l’homme).

Mot clé

Contraception : méthode contrariant la fécondation.

Ces hormones de synthèse trompent le fonctionnement du système reproducteur (action contraceptive)en agissant comme des leurres : elles se fixent aux récepteurs des cellules cibles des hormones sexuelles produites par l’organisme.

Chez les femmes, elles bloquent ainsi la production d’ovocytes, le développement de la muqueuse utérine et provoquent la densification de la glaire cervicale. Chez les hommes, elles empêchent la production de spermatozoïdes. Elles empêchent donc la fécondation ou la nidation.

II La contraception d’urgence et la contragestion

Mot clé

Contragestion : méthode contrariant le développement d’un embryon.

La pilule d’urgence est composée d’hormones de synthèse imitant la progestérone. Elle empêche l’ovulation (si celle-ci n’a pas encore eu lieu), réduit la mobilité des spermatozoïdes et agit sur la muqueuse utérine pour la rendre impropre à la nidation (action contragestive).

Le RU486 est une hormone contragestive qui se positionne sur les récepteurs à la progestérone, empêchant celle-ci d’agir. Si une fécondation a eu lieu, elle déclenche un avortement ou interruption volontaire de grossesse (IVG).

III Les IST

Les IST ou infections sexuellement transmissibles peuvent survenir lors de rapports sexuels non protégés, si l’un des deux partenaires est contaminé.

L’utilisation de préservatifs est la seule méthode de contraception qui protège contre les IST. Des vaccins peuvent également protéger contre certaines d’entre elles (ex : l’hépatite B).

Le dépistage est un moyen de connaître son état de santé et d’agir en conséquence. En cas d’infection, on peut bénéficier d’un traitement adapté et prévenir son entourage d’une éventuelle contamination.

Méthode

Identifier le rôle d’une hormone de synthèse

Après un rapport non ou mal protégé, la pilule d’urgence peut être un recours permettant d’éviter le développement d’un embryon. Elle agit sur différents organes de l’appareil reproducteur féminin.

Après avoir exploité le document, déduire un des modes d’action de la pilule d’urgence.

Doc Sécrétion de LH chez une personne témoin (cycle normal) et chez une personne ayant pris une pilule d’urgence

On considère que les cycles de 28 jours des deux personnes sont concordants.

05221_C08_F23_01

Conseils

Étape 1 Décrire la variable mesurée selon la prise ou non de la pilule d’urgence.

Étape 2 En mettant en lien vos observations avec vos connaissances, en déduire l’impact du traitement et ses conséquences sur le fonctionnement de l’appareil reproducteur.

Solution

Étape 1 Chez la personne témoin, on note un pic de LH. Chez la personne ayant ingéré la pilule d’urgence, ce pic est absent.

Étape 2 Le pic de LH déclenche l’ovulation. En son absence, il n’y aura donc pas d’ovulation et donc de fécondation. La pilule d’urgence empêche l’ovulation et donc la fécondation.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.