La maritimisation des économies et des échanges

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ST2S - Tle STI2D - Tle STL - Tle STMG | Thème(s) : Mers et océans : vecteurs de la mondialisation
 

A Des espaces maritimes riches de ressources

Les ressources halieutiques sont un élément essentiel à la survie de l’humanité. La pêche fait vivre plus de 400 000 personnes dans l’Union européenne. Ses capacités mondiales ont été multipliées par 5 depuis 1950. Les navires français remontent chaque année plus de 400 000 tonnes de poissons qui entrent dans l’alimentation quotidienne. À l’échelle mondiale, le volume annuel des remontées s’élève à plus de 170 millions de tonnes. La généralisation de la pêche et les besoins grandissants d’une humanité en croissance démographique compromettent le renouvellement des espèces marines. La surexploitation est aujourd’hui une menace globale. Elle incite à appliquer des politiques durables (de quotas) et à envisager d’autres formes d’exploitation comme l’élevage (fermes marines).

Le sous-sol marin regorge de richesses naturelles. Il recèle au moins un quart des réserves d’hydrocarbures dans le monde. Cette exploitation répond actuellement à un tiers de la demande mondiale de pétrole et de gaz grâce aux installations offshore (plateformes au large) qui captent un pétrole de plus en plus profond et éloigné des côtes.

15839_P6_HG_C04_IM1_HD

Plateforme offshore

Définitions

Maritimisation : augmentation et concentration des échanges par voie maritime.

Ressources halieutiques : elles désignent les ressources provenant de la mer.

B Des espaces maritimes qui permettent les échanges

Au moins 80 % des échanges de marchandises dans le monde sont réalisés à l’aide des cargos. Leur nombre a été multiplié par 4 en 40 ans et le volume de marchandises transportées a triplé. Les océans sont ainsi devenus des espaces de mise en relation des sociétés et des continents rendus interdépendants par la globalisation. 50 000 navires de commerce et plus d’un million de marins assurent les échanges internationaux. Parmi eux on compte plus de 5 000 porte-conteneurs et plus de 11 000 pétroliers et chimiquiers.

L’explosion du trafic maritime mondial assure principalement le transport des hydrocarbures, des produits pondéreux (minerais, charbon) et des marchandises. Les câbles sous-marins relient les continents et permettent le transit d’un volume d’informations. Ils assurent donc des échanges immatériels qui facilitent la communication et les transferts financiers.

#info

Visualisation en direct du trafic maritime mondial

foucherconnect.fr/20pbterst2s69

15839_P6_HG_C04_IM2_HD

Porte-conteneurs à quai