La naissance du surréalisme : Jacob, Breton, Soupault

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
La naissance du surréalisme : Jacob, Breton, Soupault

FB_Bac_99066_Lit1_F74

74

145

6

En 1916, Tristan Tzara lance le mouvement dada* qui prône le rejet de toute norme artistique. Dans son sillage, André Breton crée le surréalisme*.

1 Max Jacob (1876-1944) : la recherche du surréel

 Ami d’Apollinaire et de Picasso, Max Jacob cultive le burlesque.

 La poésie des Œuvres burlesques et mystiques de frère Matorel, mort au couvent de Barcelone (1912) et du Cornet à dés (1917) est fondée sur le jeu verbal et le rôle du hasard.

2 André Breton (1896-1966) : le chef de file

info L’écriture automatique transcrit, sans retenue, tout ce qui vient à l’esprit.

 Breton expérimente l’écriture automatique avec Soupault dans Les Champs magnétiques (1920), premier ouvrage surréaliste. Il définit les principes du mouvement dans Le Manifeste du surréalisme (1924).

 Dans Clair de terre (1923) et L’Union libre (1931) se fait jour une nouvelle perception du monde et de la femme aimée, dans une poésie fourmillant d’images jaillies de l’inconscient.

Ma femme à la chevelure de feu de bois

Aux pensées d’éclairs de chaleur

L’Union libre, © Éditions Gallimard

3 Philippe Soupault (1897-1990) : le voyageur

 Soupault participe avec Breton aux débuts du surréalisme puis il devient journaliste et se met à parcourir la planète.

Westwego (1922) est un poème mélancolique invitant au voyage en rêve.

Étrange voyageur sans bagages

Je n’ai jamais quitté Paris.

Westwego, © Éditions Grasset