La notion de pauvreté

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S | Thème(s) : Les problématiques sociales et leur reconnaissance collective

A Définitions

Selon le Conseil européen de 1984, sont considérées comme pauvres les personnes dont les ressources matérielles, culturelles et sociales sont si faibles qu’elles sont exclues des modes de vie minimaux acceptables dans la société. C’est-à-dire que leurs ressources ne leur permettent plus de satisfaire à leurs besoins les plus élémentaires. Les situations de pauvreté sont diverses : économique, sociale, éducative, sanitaire, environnementale. Les définitions de la pauvreté sont donc multiples et peuvent prendre différentes formes.

La pauvreté monétaire désigne la condition d’une personne qui manque de ressources et de moyens matériels lui permettent de mener une existence décente.

La nouvelle pauvreté, forme de pauvreté propre aux sociétés modernes, riches et industrialisées, est caractérisée par une fragilisation de la situation des personnes liée aux mutations économiques, sociales et sociétales et aux crises qui les caractérisent.

B Les seuils de pauvreté

Il s’agit de niveaux de revenus en dessous desquels un individu ou un ménage est considéré comme pauvre. Le revenu pris en compte est le revenu dit disponible, c’est-à-dire après prélèvement des impôts et versement des prestations sociales, selon l’Observatoire des inégalités.

Eurostat utilise pour la mesure de cette situation le seuil de pauvreté à 60 % c’est-à-dire correspondant à 60 % du niveau médian de vie des populations, soit en 2019 à 1 026 euros mensuels pour une personne seule. Ce seuil fait aujourd’hui référence. Environ 8,8 millions de personnes sont aujourd’hui concernées par cette situation en France.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.