Fiche de révision

La pile

Contenu

A Le principe d'une pile

aGénéralités

15845_P4_C10_IM1

Schéma d'une pile

D'une manière générale, une pile est constituée de deux métaux plongés dans une solution contenant l'ion correspondant et reliés par un pont salin.

On schématise une pile de la façon suivante :

Tableau de 2 lignes, 3 colonnes ;Corps du tableau de 2 lignes ;Ligne 1 : (–) M1 / M1n1+; ⎢⎢; M2n2+ / M2 (+); Ligne 2 : Borne négative : anode; Pont salin; Borne positive : cathode;

bMesure

15845_P4_C10_IM2

Pile cuivre-zinc

Soit une pile constituée d'une lame de cuivre et d'une lame de zinc.

En branchant un voltmètre en position « continu » sur les lames de métal, on constate que l'anode est la lame de zinc et la cathode la lame de cuivre. On mesure une tension de 0,74 V.

La schématisation de cette pile est donc : Zn/Zn2+ ⎢⎢Cu2+/Cu.

B La réaction d'oxydoréduction

Les couples oxydant-réducteur qui interviennent sont : Zn2+/Zn et Cu2+/Cu.

À la cathode (borne positive), les ions Cu2+ de la solution captent les électrons et du cuivre se dépose sur la lame : Cu2+ + 2 e = Cu. Cette réaction est la réduction.

À l'anode (borne négative), les électrons sont cédés par le zinc, la lame est consumée : Zn = Zn2+ + 2 e. Cette réaction est l'oxydation.

L'équation bilan s'écrit : Cu2+ + Zn → Cu + Zn2+.

Au fil du temps, la lame de cuivre s'épaissit, tandis que la lame de zinc s'affine.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner