La place des Européens dans le peuplement de la Terre

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Les Européens dans le peuplement de la Terre
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La place des Européens dans le peuplement de la Terre

FB_Bac_98613_Hge2_TT_001

1

xx

1

Quelles sont les grandes étapes de l’évolution démographique de l’humanité, et plus particulièrement de l’Europe ?

1Une population mondiale longtemps limitée : de l’Antiquité au XVIIIe siècle


Jusqu’au xviiie siècle, la population augmente pendant les périodes de stabilité politique et de prospérité agricole, et diminue pendant les phases de troubles et de guerres (car elles sont notamment à l’origine de pénuries alimentaires et d’épidémies).

2La poussée démographique au XIXe siècle

ALa répartition de la population mondiale

 Entre 1800 et 1900, la population mondiale passe de 900 millions d’habitants à 1,6 milliard soit une augmentation de 71 % ! Les trois plus grands foyers de peuplement sont l’Asie, l’Europe et l’Afrique.

 Le continent asiatique rassemble plus de la moitié de l’humanité. Sa population passe de 749 millions en 1850 à 937 millions en 1900, soit une augmentation de presque 30 %.

 Au début du xixe siècle, la population européenne représente un cinquième de la population mondiale (187 millions) et 27 % à la veille de la Grande Guerre.

 La population africaine augmente plus lentement : 100 millions d’habitants en 1850 et 120 millions en 1900.

BL’Europe, berceau de la transition démographique

La transition démographique est amorcée auxviiiesiècle dans quelques pays d’Europe (Suède, Angleterre, France).

 La transition est marquée par un recul durable de la mortalité qui s’explique par :

– l’accroissement des subsistances et le recul des famines (en France, la dernière famine date de 1709) ;

– l’amélioration de l’hygiène individuelle et publique (égouts à Paris) ;

– les progrès médicaux (recours aux vaccinations contre la variole, la rage, la typhoïde).

 Pendant la transition démographique, les taux annuels de croissance sont de l’ordre de 1 à 1,5 %. La population de l’Europe passe ainsi de 140 millions en 1750 à 270 millions en 1840 et à 420 millions en 1900 soit trois fois plus ! Ces chiffres ne tiennent pas compte des millions d’Européens qui ont émigré (>fiche2).

Définition clé

La transition démographique


  • La transition démographique commence par une baisse de la mortalité, la natalité restant élevée pendant une ou deux générations. Il en résulte un excédent des naissances sur les décès, ce qui a pour conséquence une croissance rapide de la population.
  • Une fois la limitation des naissances répandue, la natalité plus basse équilibre à nouveau à peu près la mortalité et l’excédent se réduit ou disparaît.
Conclure

Relativement stable jusqu’au XVIIIe siècle, la population, notamment européenne, connaît ensuite une croissance extrêmement importante.

>>