La poésie aux XIXe et XXe siècles

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Écriture poétique et quête du sens
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La poésie aux XIXe et XXe siècles

FB_Bac_98608_Fra1_TT_034

34

81

5

Le début du XXe siècle explore et approfondit les pistes ouvertes par le XIXe siècle.

1Le XIXe siècle

ALe renouveau romantique

Victor Hugo, chef de file du romantisme, veut libérer le vers c’est-à-dire casser la monotonie de l’alexandrin en usant du trimètre romantique et des enjambements.

 La poésie mêle lyrisme personnel et engagement dans l’Histoire. Mais après l’échec des révolutions de 1830 et de 1848, certains poètes se replient sur une écriture du « je » et de ses souffrances.

Faire une perle d’une larme,

Du poète ici-bas voilà la passion.

Alfred de Musset, Impromptu, 1839.

 Les poètes reprennent le sonnet, mais aussi des formes plus amples comme l’ode et la ballade. Aloysius Bertrand innove avec le poème en prose.

BLe Parnasse

Lassés du lyrisme romantique qu’ils jugent débordant, ainsi que du réalisme et du naturalisme, certains poètes (Gautier, Leconte de Lisle, Heredia, Banville, Villiers de l’Isle-Adam) revendiquent une poésie qui cherche le Beau et non l’utile. Ils prônent une poésie impersonnelle. La beauté de la forme l’emporte sur le sens : c’est l’Art pour l’Art.

CLe symbolisme

Issu du Parnasse, le symbolisme s’en démarque néanmoins.

 Le sens est restauré mais n’est pas donné d’emblée, il est suggéré par des images, le symbole, mystère à déchiffrer dont le poète donne les clés ; c’est ce que fait Baudelaire dans Correspondances.

Verlaine cherche des harmonies musicales inouïes, Rimbaud un langage inédit derrière lequel le « je » s’efface pour laisser parler le monde tandis que Mallarmé s’engage dans une poésie exigeante, voire hermétique.

2Le XXe siècle

ALe renouveau poétique


citation « [Les poètes sont] les hommes du vrai, en tant qu’il permet de pénétrer dans l’inconnu, si bien que la surprise, l’inattendu, est un des principaux ressorts de la poésie d’aujourd’hui. » G. Apollinaire, 1918

 Il est représenté par Guillaume Apollinaire et Blaise Cendrars. Les poètes gardent les grands thèmes de la poésie lyrique, mais introduisent des éléments de la modernité : la ville, la « rue industrielle », le quotidien prosaïque.

 Ils recherchent une écriture nouvelle, suppriment toute ponctuation, utilisent le vers libre, travaillent les calligrammes.

 Ils sont fortement influencés par la peinture qui connaît, elle aussi, de grandes évolutions avec les débuts du cubisme.

BLes poètes surréalistes

 La poésie est le genre littéraire privilégié du surréalisme(>fiche7). Mais elle ne se cantonne pas aux normes du genre ; elle doit être la vie même : « liberté, amour, poésie » ces trois termes définissent l’idéal surréaliste. Toute écriture doit relever de l’acte poétique conçu comme un acte révolutionnaire.

 Les procédés du rêve sont pris comme modèle de l’écriture. L’amour et l’éloge de lafemme sont des thèmes importants pour des écrivains (Éluard, Aragon) qui écrivent aussi une poésie engagée.

CUne grande diversité

 Valéry et Claudel redonnent un souffle lyrique au monde dans de grandes odes ou de longs poèmes.

 L’OuLiPo (Ouvroir de Littérature Potentielle) retrouve la joie de la forme et des contraintes.

 Les descriptions attentives des objets du quotidien offrent une réflexion sur la poésie et le langage (Ponge, Jaccottet, Bonnefoy).

Conclure

Le XIXe siècle est très important pour la poésie : les mouvements réagissent les uns aux autres, et en fait se complètent. Il est le ferment de la poésie du XXe siècle.

>>