La poésie : du baroque au classicisme

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
La poésie : du baroque au classicisme

FB_Bac_99066_Lit1_F19

19

53

3

Le courant baroque* prédomine jusque vers 1660. Il se manifeste à travers le burlesque* et la préciosité*. Après 1660 s’impose peu à peu l’esthétique classique*.

1 Malherbe (1555-1628) : vers la rigueur classique

Né à Caen, fils de magistrat, François de Malherbe choisit le métier des armes puis devient poète officiel à la cour d’Henri IV. Ses poèmes sont en partie des pièces de circonstance.

info La consolation est un genre ancien, pratiqué en particulier par le philosophe latin Sénèque (ier siècle apr. J.-C.), à l’occasion de décès survenus dans son entourage.

Consolation à M. du Périer (1598) est un poème d’amitié, destiné à consoler M. du Périer, qui vient de perdre sa fille.

Et rose elle a vécu ce que vivent les roses,

L’espace d’un matin.

Consolation à M. du Périer

 Dans la Prière pour le Roi allant en Limousin (1605), Malherbe demande à Dieu de protéger le roi Henri IV, qui s’apprête à mener en Limousin une campagne de pacification. Car, malgré la fin des guerres de Religion, la paix est encore fragile.

L’essentiel sur…

l’œuvre de Malherbe

  • Une œuvre qui traduit le passage du goût baroque au goût classique.
  • Une poésie conçue comme œuvre de raison et non de sensibilité ni d’imagination.
  • Une volonté d’épurer la langue (suppression des mots rares, des termes techniques) et de discipliner la technique poétique.

2 La poésie baroque

A Mathurin Régnier (1573-1613) : la poésie satirique

 Chanoine à la cathédrale de Chartres, il n’en est pas moins un bon vivant. Il fréquente à Paris le célèbre cabaret de La Pomme-de-Pin où il rencontre des poètes satiriques.

 Ses Satires (1608) ridiculisent poètes, courtisans, jeunes gens à la mode… Adversaire de Malherbe, il déploie une imagination vive, une fantaisie plaisante, un talent de caricaturiste.

B Théophile de Viau (1590-1626) : un libertin lyrique

Libertin à la vie brève et mouvementée, Théophile de Viau est emprisonné pour avoir écrit des vers impies.

 Ses Œuvres poétiques (1621) sont empreintes d’un lyrisme plaintif : le poète chante la nature, la solitude et l’amour en un style imagé.

Ses yeux jetaient un feu dans l’eau […]

Et l’eau trouve ce feu si beau

Qu’elle ne l’oserait éteindre.

Œuvres poétiques, IIIe partie, ode II

C Saint-Amant (1594-1661) : un aventurier poète

 Grand voyageur, il sillonne les mers ; amateur de bonne chère, il est un pilier de cabaret ; homme de lettres, il cultive la Muse.

 Les quatre recueils de ses Œuvres poétiques (1629-1649) sont d’inspiration variée : poète baroque, Saint-Amant décrit la nature dans sa diversité et son caractère éphémère ; poète précieux, il chante l’amour et ses subtilités ; poète burlesque, il évoque avec humour les réalités de la vie quotidienne.

D Vincent Voiture (1597-1648) : la poésie précieuse

 Né à Amiens, fils d’un riche marchand de vin, Voiture devient « gentilhomme ordinaire » de Gaston d’Orléans, frère de Louis XIII, et fréquente le salon de l’Hôtel de Rambouillet. Il écrit notamment des petits poèmes galants.

 Ses Poèmes (posth. 1649) sont, pour la plupart, des poèmes d’amour, prétextes à des exercices de style.

E Paul Scarron (1610-1660) : le maître du burlesque

 Scarron entre dans les ordres pour s’assurer des revenus, tout en menant une vie de libertin. Malade et paralysé, en butte à des soucis d’argent, il prend le parti de rire de ses malheurs.

 Dans Le Virgile travesti (1648-1652), parodie burlesque de l’Énéide de Virgile (récit de la fuite d’Énée après la prise de Troie et de son arrivée sur le sol italien), les héros antiques deviennent des bourgeois grotesques.