La poésie du XIXe au XXe siècle : récap' express

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme
Corpus - | Corpus - 2 Recap
 
La poésie du?XIXe?au?XXe?siècle
 
 

FB_Bac_98609_Fra2_TT_042

42

Cinq points clés

? Le poème est d’abord un jeu sur la langue. Qu’il soit sonnet ou poème en prose, en vers réguliers ou en vers libres, il crée de la musique à partir des mots.

? Mais il ne faut pas pour autant négliger ce que dit le poème, les thèmes abordés, voire les idées véhiculées, qu’identifie une analyse précise des champs lexicaux ou des images, qui sont au fondement de l’écriture poétique.

? La poésie peut remplir diverses fonctions : exprimer des sentiments (poésie lyrique), mais aussi raconter, décrire, dénoncer, tourner en dérision, enseigner…

? Les missions diverses du poète ont évolué au cours du temps?: pour les romantiques, il est un « mage » qui guide le peuple ; mais il peut aussi être ce « poète maudit » au ban de la société, ou un « voyant » qui révèle au lecteur les beautés cachées du monde…

? Entre 1820 et 1940, du romantisme au surréalisme, la poésie connaît des évolutions décisives, tant formelles que thématiques.

Cinq citations

?Citation 1

 

J’ai disloqué ce grand niais d’alexandrin.

Hugo, « Quelques mots à un autre », Les Contemplations, 1856.

Hugo et les romantiques amorcent la libération formelle, notamment en s’émancipant de la scansion traditionnelle de l’alexandrin, devenue caricaturale : ils délaissent la séparation en deux hémistiches égaux au profit du trimètre romantique (4/4/4).

?Citation 2

 

De la musique avant toute chose

Et pour cela préfère l’Impair

Plus vague et plus soluble dans l’air

Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.

Verlaine, « Art poétique », Jadis et naguère, 1884.

La poésie est d’abord et avant tout musicale : c’est ce qui la distingue des autres genres littéraires. Or la musique verbale peut s’obtenir par des moyens nouveaux pour les poètes symbolistes, y compris les vers impairs, jusque-là délaissés.

?Citation 3

 

Je veux être poète, et je travaille à me rendre voyant […]. Il s’agit d’arriver à l’inconnu par le dérèglement de tous les sens.

Rimbaud, « Lettre à Georges Izambard », 13 mai 1871.

La poésie révèle le monde aux yeux du lecteur : le poète voit la réalité qui l’entoure sous un jour nouveau, car il rompt avec les habitudes et invente de nouvelles formes.

?Citation 4

 

Nommer un objet, c’est supprimer les trois quarts de la jouissance du poème qui est faite de deviner peu à peu : le suggérer, voilà le rêve. C’est le parfait usage de ce mystère qui constitue le symbole.

Mallarmé, Enquête sur l’évolution littéraire, 1891.

La poésie symboliste s’oppose au réalisme en ce qu’elle consiste à suggérer les choses au lieu de les dire explicitement. Ainsi, le poème symboliste détient une part de mystère?: il ne se donne pas à lire facilement et doit être décodé par le lecteur pour qu’advienne la révélation du sens.

?Citation 5

 

Le poète à venir surmontera l’idée déprimante du divorce inséparable de l’action et du rêve.

André Breton, Les Vases communicants, 1932.

La poésie surréaliste se nourrit aux rêves de l’inconscient, mais elle croit aussi dans la possibilité d’influencer, voire d’améliorer la réalité : elle est en même temps « rêve » et « action ».