La poésie romantique (1) : Lamartine, Vigny

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
La poésie romantique (1) : Lamartine, Vigny

FB_Bac_99066_Lit1_F44

44

95

5

La poésie romantique est caractérisée par l’exaltation des sentiments. Elle apparaît en France à partir de 1820, avec les Méditations poétiques, de Lamartine, et s’épanouit jusqu’aux alentours de 1850.

1 Lamartine (1790-1869) : l’effusion lyrique

A Le poète et l’homme d’action

 Né dans une famille aristocratique, Alphonse de Lamartine vit une enfance heureuse au contact de la nature, à Milly, dans le Mâconnais.

 Sa vie sentimentale est marquée par sa rencontre avec Julie Charles, à Aix-les-Bains, au bord du lac du Bourget ; mais la jeune femme meurt un an après cette rencontre. Cette idylle tragique ­inspirera son œuvre lyrique.

 Lamartine s’investit dans la vie politique où il tente de faire entendre ses idées progressistes : élu député, il proclame la République en 1848. Mais son échec aux élections présidentielles (qui voient le triomphe de Louis Napoléon Bonaparte) met fin à sa carrière politique.

B L’œuvre lyrique

 Son principal recueil, les Méditations poétiques (1820), est composé de vingt-quatre poèmes lyriques inspirés par son amour malheureux avec Julie Charles (l’Elvire du « Lac »).

 Le poème le plus célèbre des Méditations, « Le lac », développe les thèmes romantiques de la fuite du temps et de la nature consolatrice.

Ô temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices,

Suspendez votre cours !

Laissez-nous savourer les rapides délices

Des plus beaux de nos jours !

« Le lac » (v. 21-24), Méditations poétiques

L’essentiel sur…

les Méditations poétiques

  • Une poésie musicale et intime privilégiant l’émotion.
  • Une nature à la fois confidente et consolatrice, des paysages états d’âme, en accord avec la mélancolie du poète.

2 Vigny (1797-1863) : une philosophie de la douleur

A De désillusion en désillusion

 Alfred de Vigny naît à Loches, en Touraine. Issu d’une famille aristocratique, il est élevé dans le culte de la monarchie et le regret du passé.

 Déçu par la carrière des armes, puis par la politique, habité d’un pessimisme profond, entretenu par la mort de sa mère et sa rupture avec l’actrice Marie Dorval, Vigny se réfugie dans la solitude et se consacre à la littérature (>fiche54).

B Les Destinées

 Après la mort de Vigny paraissent onze poèmes réunis sous le titre Les Destinées (posth. 1864). Le poète y pose le problème de la condition humaine.

 L’homme, traqué par le mal et la souffrance, ne saurait trouver de réconfort, ni en Dieu, qui reste impassible (« Le mont des Oliviers »), ni en la nature indifférente (« La maison du berger »), ni en la femme, séductrice et perverse (« La colère de Samson »).

 Il lui faut se résigner, travailler à son œuvre sans en attendre de récompense immédiate (« La bouteille à la mer »), et adopter une attitude de courage et de dignité, à l’exemple du loup (« La mort du loup »). Mais un jour viendra où les progrès de la science guideront les hommes vers des horizons plus radieux (« La bouteille à la mer »).

INFO Le stoïcisme est une doctrine philosophique qui préconise de rester impassible face à la souffrance et à la mort.

Comment on doit quitter la vie et

[tous ses maux,

C’est vous qui le savez, sublimes

[animaux !

À voir ce que l’on fut sur terre et

[ce qu’on laisse

Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse.

« La mort du loup », Les Destinées

L’essentiel sur…

Les Destinées

  • Une poésie philosophique qui propose une réflexion sur la condition humaine : voué à la souffrance, l’homme trouve néanmoins sa grandeur dans l’acceptation stoïque de son destin.
  • Une poésie qui cultive le symbole, concrétisant ainsi la réflexion philosophique.