La proposition : juxtaposition, coordination, subordination

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : La phrase


les questions clés

Relevez la proposition principale (ou la proposition subordonnée) dans la phrase « … ».

Dans les phrases « … », comment sont reliées les propositions ? Quel effet cela produit-il ?

A Qu’est-ce qu’une proposition ?

 Une proposition est un groupe de mots organisé autour d’un verbe (en général conjugué).

Nous avons observé une nouvelle planète.

 Pour repérer le nombre de propositions dans une phrase, on compte les verbes conjugués.

[Je savais] [qu’il était parti] [avant que l’orage n’éclate].

[3 verbes donc 3 propositions]

 Une phrase simple ne comprend qu’une seule proposition ; une phrase complexe en comprend au moins deux.

B Quelles sont les différentes sortes de propositions ?

 Il y a les propositions qui peuvent se dire toutes seules :

– la proposition indépendante (aucune proposition ne dépend d’elle) ;

 

[Julien est malade]

[prop. indépendante]

:

[il ne sort pas ce soir].

[prop. indépendante]

– la proposition principale (une ou plusieurs propositions dépendent d’elle).

 

[Je sais]

[prop. principale]

[que tu es malade].

[prop. subordonnée]

 À l’inverse, les propositions subordonnées ne peuvent pas se dire toutes seules ; elles dépendent d’une proposition principale.

 

[Julien ne sort pas ce soir]

[prop. principale]

[parce qu’il est malade].

[prop. subordonnée]

 On distingue trois types de liens entre les propositions : la juxtaposition , la coordination , la subordination .

C Qu’est-ce que la juxtaposition ? Quel effet produit-elle ?

 Deux propositions sont juxtaposées quand elles sont « posées » l’une à côté de l’autre, sans mot pour les relier ; elles sont simplement séparées par un signe de ponctuation : virgule, point-virgule ou deux-points.

 La juxtaposition peut créer un effet stylistique. Elle permet :

– de créer un effet de rapidité ;

 

« Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu. » (Jules César)

– de gommer la relation logique entre deux faits de manière frappante ; la relation devient alors implicite .

Nous sommes contre la peine de mort : elle risque de frapper des innocents.

D Qu’est-ce que la coordination ?

Deux propositions sont coordonnées quand elles sont reliées par une conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car) ou un adverbe de liaison (puis, en effet…).

 

[Il m’a secouru] mais [il n’a pas voulu me donner son nom].

[deux prop. indépendantes coordonnées par mais]

Il n’a pas été grondé

[parce qu’il a avoué] et [qu’il a paru sincère].

[deux prop. subordonnées coordonnées par et]

E Qu’est-ce que la subordination ?

La subordination est le rapport qui unit une proposition subordonnée à une proposition principale . En général, ce lien de subordination se fait à l’aide d’un mot subordonnant qui relie les deux propositions (conjonction de subordination, pronom relatif, mot interrogatif).

 

[Il s’est mis en colère]

[prop. principale]

[parce que l’ordinateur ne marchait plus].

[prop. subordonnée]