La protestation politique

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : La participation politique
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
&nbsp
La protestation politique

FB_Bac_98605_SspT_ES_022

22

49

6

Quelles  sont  aujourd&rsquo hui les principales caract&eacute ristiques de  la protestation politique  ?

1Les d&eacute terminants de la protestation politique

AQu&rsquo est-ce que la protestation politique  ?

&thinsp La protestation politique est une des modalit&eacute s possibles de la participation politique. Elle d&eacute signe une expression politique marquant une opposition vis-&agrave -vis des autorit&eacute s.

&thinsp Les formes de la protestation politique sont diverses (manifestation, p&eacute tition, gr&egrave ve, boycott, etc.). On les associe fr&eacute quemment aux modes d&rsquo action politique non conventionnelle.

BProfil sociologique des protestataires

&thinsp L&rsquo augmentation des actions protestataires r&eacute sulte d&rsquo un effet g&eacute n&eacute rationnel  : les jeunes g&eacute n&eacute rations sont plus enclines &agrave protester. Le d&eacute veloppement depuis les ann&eacute es 1970 des manifestations lyc&eacute ennes illustre bien cette situation.

&thinsp L&rsquo inscription dans des mouvements protestataires est plus importante chez les hommes que chez les femmes.

&thinsp Contrairement &agrave ce que l&rsquo on pourrait penser a priori, la protestation politique n&rsquo est pas le propre des cat&eacute gories socialement d&eacute favoris&eacute es, c&rsquo est-&agrave -dire celles qui auraient objectivement le plus de raisons de protester. Cependant, comme toute forme d&rsquo action politique, elle suppose &agrave la fois un int&eacute r&ecirc t pour la politique et un sentiment de comp&eacute tence. C&rsquo est pourquoi elle varie selon le niveau de dipl&ocirc me et plus largement selon la position sociale  : les plus dipl&ocirc m&eacute s et les membres des cat&eacute gories sociales les plus favoris&eacute es sont surrepr&eacute sent&eacute s dans les actions de protestation.

&thinsp L&rsquo adh&eacute sion &agrave une association ou &agrave un parti politique renforce assez logiquement la participation &agrave des formes collectives de contestation. Alors que la protestation s&rsquo exprime historiquement davantage &agrave gauche qu&rsquo &agrave droite, on observe aujourd&rsquo hui une r&eacute duction des &eacute carts  : l&rsquo orientation politique n&rsquo est donc plus aussi discriminante.

2La protestation politique en mutation

ALe d&eacute veloppement des actions protestataires

&thinsp Ce mode d&rsquo expression politique s&rsquo est d&eacute velopp&eacute ces trente derni&egrave res ann&eacute es. Il s&rsquo accentue au cours des ann&eacute es  2000. D&rsquo apr&egrave s le cevipof, en d&eacute cembre  2012, en France, 32  % des personnes interrog&eacute es estiment que la manifestation de rue est le meilleur moyen pour les citoyens d&rsquo influencer les d&eacute cisions prises  en d&eacute cembre  2009, ils n&rsquo &eacute taient que 30  %.

citation &laquo   Au lieu de productivit&eacute , je  propose vitalit&eacute   au lieu de comp&eacute titivit&eacute , coop&eacute ration, et face &agrave l&rsquo innovation qui consiste &agrave inventer des choses pour les vendre, la cr&eacute ation.  &raquo

J.  L. Sampedro, inspirateur du mouvement des Indign&eacute s espagnols, 2011

&thinsp De nombreux exemples viennent &eacute tayer la th&egrave se d&rsquo une diversification des formes et des objets des conflits sociaux  : les mouvements des &laquo   Indign&eacute s  &raquo , les mouvements des &laquo   sans  &raquo , les mouvements altermondialistes, etc.

&thinsp Cette &eacute volution de la protestation politique est particuli&egrave rement forte chez les jeunes  : en 2008, pr&egrave s de la moiti&eacute des 18-30  ans disent avoir d&eacute j&agrave particip&eacute &agrave une manifestation, contre seulement 30  % en 1990.

BQuels &eacute l&eacute ments d&rsquo interpr&eacute tation  ?

&thinsp Le d&eacute veloppement de la protestation politique entre en contradiction avec la th&egrave se commun&eacute ment d&eacute fendue d&rsquo un d&eacute sint&eacute r&ecirc t croissant pour la politique.

&thinsp Il traduit un &eacute largissement des formes de la participation politique vers des modes d&rsquo actions plus spontan&eacute s, moins institutionnalis&eacute s par les organisations traditionnelles (partis, syndicats).

&thinsp On peut y voir le signe d&rsquo un d&eacute clin de la d&eacute mocratie repr&eacute sentative, mais au profit du mod&egrave le de d&eacute mocratie participative(&gt fiche8).

&thinsp Selon une autre perspective, la mont&eacute e des ph&eacute nom&egrave nes protestataires illustre un accroissement de la conflictualit&eacute dans la soci&eacute t&eacute , qui trouverait son origine dans l&rsquo accentuation des in&eacute galit&eacute s et des tensions entre les groupes, et dans la fragilisation du lien social.

Conclure

La protestation politique se d&eacute veloppe. Cette &eacute volution traduit une &eacute volution des formes de la participation politique.

>>