La question de l’homme dans les genres de l’argumentation du XVIe siècle à nos jours

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : La question de l'homme dans les genres de l'argumentation
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La question de l’homme dans les genres de l’argumentation du XVIe siècle à nos jours

FB_Bac_98608_Fra1_TT_039

39

101

6

Quels sont les enjeux de cet objet d’étude ?

1Que dit le programme ?

L’objectif est de permettre aux élèves d’accéder à la réflexion anthropologique dont sont porteurs les genres de l’argumentation afin de les conduire à réfléchir sur leur propre condition. […] Dans cette perspective, on s’attache à mettre en évidence les liens qui se nouent entre les idées, les formes qui les incarnent et le contexte dans lequel elles naissent. Le fait d’aborder les œuvres et les textes étudiés en s’interrogeant sur la question de l’homme ouvre à leur étude des entrées concrètes et permet de prendre en compte des aspects divers, d’ordre politique, social, éthique, religieux, scientifique par exemple, mais aussi de les examiner dans leur dimension proprement littéraire, associant expression, représentation et création.

Extrait du B.O.

2Quels grands axes se dégagent ?

ALe texte argumentatif

 Il vous faudra étudier des textes argumentatifs, mais aussi en produire et savoir mener une réflexion par vous-même. La première des choses est donc de comprendre quelles sont les bases d’un texte argumentatif (>fiche34).

 Argumenter, c’est chercher à agir sur l’autre pour emporter son adhésion. Deux voies s’ouvrent : convaincre l’autre, le persuader(>fiche34).

 Pour comprendre ou produire un texte argumentatif, il faut :

– savoir différencier thèse soutenue, thèse réfutée ;

– ne pas confondre arguments et exemples ;

– reconnaître les types de raisonnements.

Bref, savoir analyser un schéma argumentatif et évaluer une stratégie argumentative(>fiche39).

BLes genres de l’argumentation

 Dans l’argumentation directe(>fiche35) la parole est prise en charge par l’auteur. En revanche, dans l’argumentation indirecte(>fiche36) la parole est déléguée à un narrateur, à des personnages.

 À l’intérieur de cette grande distinction, les genres sont multiples. Vous devez les connaître et les différencier (>fiches35et36).

attention ! Il faut se garder d’opposer de manière caricaturale argumentation directe et argumentation indirecte (>fiche40).

C« La question de l’homme »

 La problématique de votre objet d’étude suppose que les textes argumentatifs soient porteurs d’une réflexion anthropologique, c’est-à-dire axés sur la connaissance de l’homme, ses mœurs, ses croyances, ses modes d’organisation sociale, sa relation à la religion, à la science…

 Menée sous cet angle, l’étude des genres de l’argumentation permet de comprendre comment l’homme se pense, comment il construit ses rapports aux autres, ce qu’il veut faire du monde et comment il le transforme (>fiche37).

 Vous devrez ainsi être aptes à envisager les questionnements relatifs à la « condition humaine ».

DUne dimension historique

 Les hommes se posent toujours les mêmes questions. Toute argumentation engage donc celui qui la tient dans un débat d’idées préexistant (>fiche34).

 Ces débats d’idées s’expriment selon les époques, avec des différences portant sur le sens : si les questions sont les mêmes, les réponses sont différentes (>fiches37,38et39) ; et sur la forme : certaines formes s’adaptent mieux à certains débats ou à certains contextes (>fiches35et36).

 Mener une réflexion anthropologique sur l’homme c’est aussi aller chercher à la source les mythes fondateurs, ce qu’il cultive et a fait sien (>fiche38).

Conclure

Il s’agit donc de vous permettre de réfléchir, par l’étude des genres de l’argumentation et des grandes problématiques qui les parcourent, à la place de l’homme dans le monde.

>>