La radiographie

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S | Thème(s) : Les techniques d'exploration de l'appareil locomoteur

A Le principe

La radiographie est un examen basé sur l’absorption différentielle des rayons X selon la nature des tissus traversés.

Le patient est placé entre une source émettrice de rayons X et un film photographique. Après émission de rayons X vers la région à explorer, le flux résiduel sortant (non absorbé) de rayons X impressionne un film photographique (récepteur). L’image obtenue est appelée cliché ou négatif. Dans le cas de la radiographie numérique, l’image est enregistrée sur un support informatique puis convertie en image numérique.

Les tissus radio-opaques absorbent les rayons X (tissus de forte densité, comme les os ou les dents). Le flux résiduel sortant est donc nul, le film n’est pas impressionné par les rayons X et les zones apparaissent blanches. Ce sont des zones d’opacité.

Les tissus radiotransparents se laissent traverser par les rayons X (tissus de faible densité, comme les poumons, la vessie, les muscles). Le flux sortant de rayons X est donc égal au flux entrant, le film est impressionné et les zones apparaissent noires ou sombres. Ce sont des zones de clarté.

À savoir

L’atténuation du faisceau de rayons X par un organe est d’autant plus importante que le tissu est épais et dense. On obtient donc un cliché du corps avec des zones présentant différents niveaux de gris selon la proportion de rayons X arrêtés.

Tableau récapitulatif du principe de la radiographie

Tableau de 5 lignes, 3 colonnes ;Corps du tableau de 5 lignes ;Ligne 1 : ; Tissus denses; Tissus mous; Ligne 2 : Absorption des rayons X; Oui; Non; Ligne 3 : Impression de la plaque photo; Non; Oui; Ligne 4 : Coloration de la zone; Blanche; Noire; Ligne 5 : Nom de la zone; Opacité; Clarté;

Remarque

Afin de pouvoir examiner les organes remplis de liquide ou d’air, on administre au patient un produit de contraste (iode, baryum) qui se dépose sur les parois de l’organe à observer et le rend opaque aux rayons X.

15492_P2_75

Le principe de la radiologie

15492_P2_76

Radiographie de la cage thoracique

B Les intérêts diagnostiques

La radiographie est un examen simple, rapide, indolore et relativement peu coûteux. Cet examen est utilisé pour observer et détecter des anomalies au niveau de nombreux organes (tumeur pulmonaire, kyste du sein, sténose d’un vaisseau sanguin…).

Dans le cadre de l’exploration du squelette, la radiographie permet de rechercher des anomalies osseuses (fractures, déviation du rachis…) ou articulaires (arthrose, luxation…), d’assurer un suivi des réparations osseuses ou le contrôle d’une chirurgie orthopédique (en cas de pose de prothèse articulaire, par exemple).

C Les inconvénients

De fortes doses de rayons X sont néfastes pour l’organisme et peuvent provoquer des altérations de l’ADN. Ces examens ne peuvent donc pas être répétés trop souvent, et les organes radiosensibles (ovaires, testicules) doivent être protégés. Le personnel médical est également protégé par une vitre plombée qui bloque le passage des rayons X. Ils sont contre-indiqués chez la femme enceinte en raison du risque de malformations chez l’enfant à naître. L’examen est invasif en cas d’utilisation de produits de contraste. Enfin, certains produits de contraste, comme l’iode, peuvent provoquer des allergies.