La reproduction sexuée des plantes à fleurs

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le vivant et son évolution


Comment se reproduisent les plantes à fleurs ?

RAPPELS DE COURS

1 La fleur, organe de reproduction

 Chez les angiospermes (plantes à fleurs), la fleur est l’organe permettant la reproduction sexuée.

 Souvent, la fleur est hermaphrodite et contient les organes mâles, les étamines, et l’organe femelle, le pistil. Les étamines produisent les gamètes mâles contenus dans le pollen et le pistil produit les gamètes femelles : les ovules.

2 De la fleur à la graine

A La pollinisation

 On nomme pollinisation le transport des grains de pollen des étamines jusqu’au pistil. Elle est assurée essentiellement par les insectes ou le vent. Les grains de pollen sont déposés sur la partie terminale du pistil, le stigmate.

 Si le grain de pollen est déposé sur le pistil d’une fleur du même individu, on parle d’autopollinisation.

 S’il est déposé sur le pistil d’une fleur d’un autre individu, c’est une pollinisation croisée, qui participe à la diversité génétique.

B La fécondation

 Lorsque le pollen et le stigmate sont compatibles (même espèce), un tube pollinique se forme pour atteindre l’ovule.

 Chez les plantes à fleurs, il y a une double fécondation : il faut deux grains de pollen pour féconder un ovule.

 Le pistil grossit et se transforme en fruit ; l’ovule devient la graine.

C La dispersion

Les graines sont transportées par divers facteurs de dispersion : le vent, l’eau, les animaux dans leur tube digestif ou sur leurs poils.

DOCUMENTs CLÉs

1 De la pollinisation à la fécondation

02907_F26_01

 La pollinisation (1) est le dépôt du grain de pollen sur le pistil.

 La germination du grain de pollen (2) est le développement du tube pollinique en direction des ovules.

 La fécondation (3) est la rencontre du gamète mâle contenu dans le grain de pollen et du gamète femelle contenu dans l’ovaire.

2 La dispersion des graines

 Le fruit de la lampourde (à gauche) possède des petits crochets qui s’accrochent aux poils des animaux.

 Le fruit du pissenlit (à droite), très léger, s’envole avec le vent.

99780_SVT_C05_02

99780_SVT_C05_03