Fiche de révision

La résistance et la conductance thermiques

A Définitions

La résistance thermique désigne la résistance d'un élément au passage d'un flux de conduction thermique. On parle aussi de résistance surfacique dans le cas d'une paroi plane. Elle se calcule avec la formule :

R = eλ.S, avec e l'épaisseur de la paroi en m, S la surface en m² et λ la conductivité du matériau en W/m/K ou W/m/°C.

Son unité est le K/W ou °C/W. Les fabricants d'isolants indiquent la valeur de la résistance thermique ramenée à une surface de 1 m². Elle est alors exprimée en m².K.W-1.

La conductance thermique, notée UA, quantifie l'aptitude d'un matériau à conduire la chaleur et est définie comme l'inverse de la résistance thermique. Elle dépend de la surface, de l'épaisseur et de la conductivité thermique de l'élément considéré. Son unité est le watt par kelvin (W.K-1 ou W/K) ou le watt par degré Celsius (W/°C) et sa formule de calcul est :

UA = λ.Se = 1R.

B Calcul

On veut comparer les conductances de deux plaques, l'une en verre, l'autre en altuglas® (du polyméthacrylate de méthyle, ou PPMA). On va calculer pour cela les résistances thermiques.

Les données fabricant sont les suivantes : λverre = 1 W/m/°C et λaltuglas = 0,17 W/m/°C.

Les épaisseurs des deux plaques sont everre = 10 mm et ealtuglas = 4 mm.

On calcule la résistance thermique de chaque plaque :

Rverre = eλverre = 0,011 = 0,01 m2.°C/W. 

Raltuglas = eλaltuglas = 0,0040,17 = 0,0235 m2.°C/W.

Le matériau le plus isolant est donc l'altuglas, par conséquent la meilleure conductance est celle du verre.

Pour lire la suite

Je m'abonne

Et j'accède à l'ensemble
des contenus du site