La révolution maoïste en Chine (1949-1978)

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Les chemins de la puissance : les Etats-Unis et la Chine depuis 1945
Corpus Corpus 1
La révolution maoïste en Chine (1949-1978)

FB_Bac_98614_HgeT_S_008

8

27

2

(>rabatsIIetIII)

Comment la Chine passe-t-elle d’un pays affaibli et sous influence à une puissance qui s’affirme dans les relations internationales ?

1D’une Chine sous influence soviétique…

ALa victoire des communistes

 Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Chine est occupée par le Japon. Sous cette occupation très violente, deux partis opposés, le Guomindang (parti nationaliste) et le pcc (parti communiste chinois), s’unissent pour faire face à l’ennemi.

 Après la victoire de 1945, l’alliance prend fin entre les nationalistes de Jiang Jieshi et les communistes de Mao Zedong. La guerre civile reprend en 1946 et s’achève avec la victoire communiste, le 1eroctobre 1949, et la fuite des nationalistes à Formose (Taïwan).

BUne Chine qui tourne le dos au monde

 La République populaire de Chine n’est reconnue que par les pays communistes, rendant l’alliance avec l’urss indispensable. Le pays s’isole durablement de l’Occident et c’est Taïwan qui représente la Chine à l’onu.

 De 1949 à 1956, le parti communiste chinois bâtit une Chine nouvelle : nationalisation des usines, priorité à l’industrie lourde, collectivisation des terres, planification de l’économie. Il met en place un État totalitaire.

CUne Chine qui redevient une puissance régionale

 La Chine reconquiert progressivement son territoire et redevient une puissance régionale. En 1951, elle reprend possession du Tibet (autonome depuis 1913) et défie les États-Unis lors de la guerre de Corée. Elle intervient également dans la guerre d’Indochine (1950-1953) et en Inde en 1962, pour annexer une partie du Cachemire.

 Le modèle soviétique nécessite de lourds investissements et sacrifie l’agriculture alors que Mao doit nourrir une population toujours plus nombreuse. Il décide alors de rechercher une autre voie de développement.

2… à l’émergence d’un poids lourd du Tiers Monde

ALa rupture avec l’Union soviétique et le « Grand Bond en avant »

 La mort de Staline en 1953 puis la déstalinisation impulsée par Khrouchtchev, à partir de 1956, décident Mao à lancer le « Grand Bond en avant » (1958-1961) : industrialisation des campagnes et collectivisation des terres avec la création des « communes populaires ».

 Ce développement autocentré est un immense échec, entraînant de graves famines. Les relations diplomatiques sont définitivement rompues avec le « grand frère » soviétique en 1963.

BL’affirmation d’un nouvel acteur du Tiers Monde

 En 1955, la Chine cherche à se poser comme chef de file des pays du Tiers Monde : elle annonce à Bandung son ralliement au non-alignement et dénonce l’existence d’un monde bipolaire.


citation « Il appartient aux peuples du monde entier de mettre fin à l’agression et à l’oppression de l’impérialisme et principalement de l’impérialisme américain. » M. Zedong, 1958

 En 1966, Mao décide de purger le parti de ses éléments modérés et de limiter l’influence des valeurs traditionnelles. Les gardes rouges, jeunes Chinois embrigadés, sont le bras actif de la révolution culturelle.

 Le maoïsme incarne cependant un espoir révolutionnaire pour de nombreux intellectuels déçus par l’urss. Le Petit Livre rouge, recueil des citations du Grand Timonier, se vend à 900 millions d’exemplaires dans le monde.

 Au début des années 1970, Mao décide de se rapprocher des États-Unis : la Chine récupère en octobre 1971 un siège au Conseil de sécurité de l’onu. Nixon se rend en visite officielle en Chine en février 1972.

Conclure

Entre 1949 et 1978, la Chine retrouve sa puissance politique et joue un rôle majeur dans les relations internationales. Cependant, la politique intérieure de Mao, qui disparaît en 1976, laisse un pays exsangue économiquement
et traumatisé culturellement, à l’écart de la mondialisation en phase d’accélération.

>