La satisfaction des besoins énergétiques de l'être humain

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S | Thème(s) : L'analyse des besoins énergétiques pour une alimentation réfléchie

A Identifier la présence de substances dans les aliments

Les aliments comportent des glucides, protides, lipides et certains minéraux, qui peuvent être mis en évidence. Pour cela, il faut ajouter à la substance à tester (en solution dans l’eau) quelques réactifs, éventuellement chauffer et observer un changement de couleur. Le test est dit positif s’il y a changement de couleur et négatif sinon.

aLa présence de glucides

Le test de Fehling détermine la présence de glucose (ou d’autres sucres simples contenant la fonction aldéhyde). Il sera positif (précipité rouge-brique) s’il y a du glucose dans la solution testée (voir chapitre 10). La formule brute du glucose est C6H12O6.

bLa présence d’amidon

La présence d’amidon (ou de glycogène) est mise en évidence avec le lugol, contenant de l’eau iodée.

Mettre dans un tube à essai 1 cm de la solution à tester et ajouter 6-8 gouttes de lugol et observer l’apparition éventuelle d’une couleur violacée. Si cette couleur apparaît alors le test est positif, sinon le résultat est négatif.

cLa présence de protides ou protéines

Le test au biuret permet de déterminer la présence de protides.

Mettre la substance à analyser dans un tube à essai, puis ajouter 3 gouttes de soude afin de rendre le milieu basique. Attention, c’est très corrosif ! Ajouter délicatement quelques gouttes de sulfate de cuivre. Si une coloration violette se forme après agitation, le test est positif.

15492_P3_50

dLa présence de lipides

Le test à l’émulsion permet de déterminer la présence de lipides.

Introduire la substance à tester dans un tube à essai et ajouter un peu d’eau. Boucher le tube et agiter. Si une émulsion se forme, le test est positif.

eLa présence de l’ion calcium Ca2+

Les ions calcium Ca2+ ne colorent pas les solutions aqueuses, il faut donc un test pour indiquer leur présence (ou leur absence).

Le test est réalisé avec de l’oxalate d’ammonium (C2O42 + 2 NH4+) dont les ions oxalate C2O42 provoquent la précipitation des ions calcium.

Introduire un échantillon de quelques millilitres de solution à analyser dans un tube à essai. Ajouter quelques gouttes (2 ou 3) d’oxalate d’ammonium. Si un précipité blanc se forme alors le test est positif et confirme la présence d’ions calcium. Sinon, le test est négatif ce qui signifie soit une absence totale d’ions calcium soit une concentration très faible (inférieure au seuil de détection du test).

B La valeur énergétique des aliments

La calorie (cal) est l’énergie nécessaire pour augmenter la température d’un gramme d’eau d’un degré Celsius. C’est devenu une unité utilisée en diététique : on considère que notre corps brûle les aliments.

Exemple

La valeur énergétique de la banane est ainsi de 376 kJ et sa valeur calorique de 90 kcal (1 kcal = 1 × 103 cal). Elles sont toutes deux établies en fonction de sa composition en nutriments.

Remarque

On notera par ailleurs que la formule « valeur énergétique » est couramment employée pour désigner la « valeur calorique », tout comme « calorie » est employé à la place de « kilocalorie ».

En nutrition, afin de respecter une alimentation équilibrée, les aliments peuvent être classés en 5 groupes selon leurs composants nutritionnels :

les produits laitiers, qui apportent principalement du calcium et des protéines ;

les viandes, poissons et œufs, pour les protéines et le fer ;

les matières grasses, pour les acides gras et les vitamines liposolubles ;

les céréales, féculents, légumes secs pour les glucides et les fibres ;

les fruits et légumes pour les vitamines et les fibres.

Définition

Alimentation équilibrée : c’est l’apport, chaque jour, des aliments de chacun des 5 groupes en quantités nécessaires afin de fournir à l’organisme les nutriments essentiels à son bon fonctionnement.

C La valeur calorique d’une ration alimentaire

Pour déterminer la valeur calorique d’un plat ou d’un ensemble de plats, il faut multiplier la masse avalée de chaque aliment par sa valeur calorique.

Exemple

Une personne prenant un repas constitué de 80 g d’avocat, 110 g de steak, 150 g de brocolis et un yaourt de 125 g aura un apport calorique :

Image dont le contenu est - avocat : 160 kcal/100 g soit 80/100 × 160 = 128 kcal- steak : 210 kcal/100 g soit 110/100 × 210 = 231 kcal	}soit un total de 490 kcal = 2 048 kJ- brocolis : 35 kcal/100 g soit 150/100 × 35 = 53 kcal- yaourt : 62 kcal/100 g soit 125/100 × 62 = 78 kcal; Fin de l'image

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.