La Seconde Guerre mondiale : guerre d’anéantissement

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S | Thème(s) : La guerre au XXe siècle - La guerre et les régimes totalitaires au XXe siècle
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La Seconde Guerre mondiale?: guerre d’anéantissementL•ES•S
 
 

FB_Bac_98612_Hge1_TT_007

7

29

2

(>?dépliant,IIIetIV)

En quoi la Seconde Guerre mondiale dépasse-t-elle en horreur les conflits précédents??

1Une guerre d’anéantissement

A50 millions de victimes

? Les pertes humaines sont quatre fois plus importantes que celles de la Première Guerre mondiale. Pour la première fois, les civils sont les plus touchés (un peu plus de 30 millions).

? Cette hécatombe démographique est particulièrement tragique dans l’est de l’Europe (26,6 millions de morts pour l’urss et 5 millions pour la Pologne, la nation proportionnellement la plus meurtrie).

BLa violence de guerre

? Pour les civils, l’invasion et l’occupation ennemies ont des conséquences dramatiques. Ainsi :

– en Pologne, les populations expulsées des territoires annexés au Reich sont déportées et les élites, décimées ;

– la partie européenne de l’urss subit la politique de la terre brûlée, l’occupation, les massacres, les famines (le siège de Leningrad fait 500 000 morts).

? Avec l’entrée de l’Armée rouge en Allemagne en 1945, les civils allemands sont à leur tour victimes de violence.

CLes bombardements des villes

? Les cités anglaises sont bombardées à partir de septembre 1940. Les villes allemandes subissent d’importantes destructions, telle Dresde (février 1945).

? Le président américain Truman décide de lancer sur le Japon les bombes atomiques qui viennent d’être mises au point : sur Hiroshima le 6 août et sur Nagasaki le 9 août 1945.

2Le génocide

ALes premières persécutions

? Les lois de Nuremberg (1935) visent à exclure les Juifs de la société allemande (interdiction des mariages mixtes…).

? Lors de la « Nuit de cristal » (9-10 novembre 1938), un terrible pogrom est organisé par Goebbels : synagogues incendiées, magasins saccagés, assassinats. 26 000 Juifs sont déportés dans les camps de concentration.

BGhettos et exécutions

? Dans les territoires occupés, les Juifs sont regroupés dans des ghettos. Dans le ghetto de Varsovie, 30 000 Juifs meurent de faim entre juillet et décembre 1941.

?L’invasion de l’urssaccélère la politique d’extermination. Les groupes d’intervention (Einsatzgruppen) se livrent à des massacres sur le front de l’Est : les victimes sont fusillées et ensevelies dans des fosses communes (à Babi Yar, en 1941, plus de 33 000 Juifs sont exécutés).

CLa « solution finale »

? À la conférence de Wannsee (janvier 1942), les hauts responsables ss, sous la présidence de Heydrich, discutent des modalités de la « solution finale du problème juif ».

? Par convois entiers, les Juifs d’Europe sont déportés vers les camps d’extermination (tous situés en Pologne) comme Auschwitz-Birkenau (1 million de morts). Les malades, les vieillards et les enfants, jugés inaptes au travail, sont envoyés vers les chambres à gaz. Leurs cadavres sont ensuite brûlés dans des fours crématoires.

? Par familles entières, des Tziganes sont déportés (2 500 Tziganes sont gazés à Chelmno en mai 1943).

DL’évacuation des camps de la mort

? Devant l’avancée des troupes soviétiques, les nazis font disparaître les traces de leurs crimes (destruction des chambres à gaz de Birkenau) et évacuent les survivants vers l’ouest (« marches de la mort »).

?5 millions de Juifs et 120 000 Tziganes ont été exterminés par les nazis. Parmi les autres victimes, figurent des résistants, des homosexuels et des témoins de Jéhovah.

Conclure

50 millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont morts dans des conditions souvent effroyables pendant la Seconde Guerre mondiale.

>

>