La Seconde Guerre mondiale : une guerre planétaire (1939-1945)

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)


Quelles sont les phases et les caractéristiques de la Seconde Guerre mondiale ?

1 Les victoires de l’Axe (1939-1942)

A La guerre éclair

info La guerre éclair suit une tactique de bombardements aériens intensifs suivis de l’occupation du terrain par les blindés.

 D’avril à juin 1940, le Danemark, la Norvège, la Belgique, les Pays-Bas et la France sont envahis et occupés par l’Allemagne qui applique la tactique de la guerre éclair (Blitzkrieg). Vaincue, la France signe l’armistice le 22 juin 1940.

 L’Allemagne prépare un débarquement au Royaume-Uni qui, seul dans la guerre, résiste aux bombardements (Blitz).

 La Yougoslavie et la Grèce sont occupées au printemps 1941 par les forces italo-allemandes.

B Un conflit planétaire

 Rompant le pacte de non-agression qui lui a évité de se battre sur deux fronts, Adolf Hitler attaque l’URSS le 22 juin 1941 (opération Barbarossa). Une avancée foudroyante fixe le front de Leningrad à Stalingrad en 1942.

 Dans le Pacifique, le Japon mène une politique expansionniste agressive depuis 1931 (conquête de la Mandchourie). Profitant de la guerre en Europe, il s’empare des colonies européennes en Asie. Puis, le 7 décembre 1941, le Japon détruit la flotte américaine basée à Pearl Harbor. Les États-Unis entrent en guerre le lendemain.

 Les pays de l’Axe (Allemagne, Italie, Japon), qui veulent conquérir de nouveaux territoires et soumettre les nations vaincues à leur idéologie, se trouvent face aux Alliés. Ces derniers défendent chacun leur propre idéologie (Royaume-Uni et États-Unis : la démocratie ; URSS : le communisme) contre leur adversaire commun.

C Une guerre totale

 Les combats se déroulent sur tous les océans et continents. Au total, 100 millions de soldats se sont affrontés.

 De nouvelles armes d’anéantissement sont utilisées : bombes volantes (V1), fusées (V2) et bombe atomique. Les avancées technologiques marquent le conflit (radar).

 Les belligérants adoptent une économie de guerre et mobilisent les travailleurs.

 Dans les pays occupés, l’économie et la main-d’œuvre sont réquisitionnées. L’idéologie des vainqueurs est diffusée.

2 La victoire des Alliés (1942-1945)

A Les coups d’arrêt

 Dans le Pacifique, la victoire américaine de Midway (juin 1942) marque le début du reflux japonais.

 Les Alliés débarquent en Afrique du Nord (novembre 1942), puis en Sicile.

 En URSS, l’armée allemande s’empare de Stalingrad. La population de la ville lutte héroïquement pour se défendre. Encerclés par l’Armée rouge, les Allemands capitulent le 2 février 1943, déplorant la perte de 300 000 hommes. Cette défaite marque un tournant dans la guerre.

B La défaite de l’Axe

 L’Armée rouge libère l’URSS puis les États d’Europe de l’Est.

 Les débarquements alliés en Normandie (6 juin 1944), puis en Provence, permettent la libération de la France avec l’appui de la Résistance. Paris est libéré le 25 août 1944.

 Écrasée sous les bombes (Dresde, Berlin), envahie à l’est et à l’ouest, l’Allemagne capitule le 8 mai 1945. Hitler se suicide.

 Dans le Pacifique, malgré l’avance américaine, le Japon ne cède pas. Les États-Unis larguent deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945. Le Japon signe sa capitulation le 2 septembre 1945.

Conclure

Durant six ans d’une guerre planétaire, les combats ont été démesurés, opposant les belligérants pour des enjeux à la fois nationaux et idéologiques.