La spirométrie

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S | Thème(s) : Les techniques d'exploration de l'appareil respiratoire

C’est un examen à enregistrement graphique qui mesure la capacité respiratoire, c’est-à-dire les différents volumes d’air échangés lors de mouvements respiratoires. Ces volumes peuvent être mesurés lors d’une inspiration et d’une expiration normales ou forcées, au repos ou lors d’un effort.

15492_P2_125

Spirogramme (volumes d’air mobilisés au cours du cycle respiratoire)

A Le principe

Le sujet souffle ou aspire dans un spiromètre comportant une turbine reliée à un capteur. Les courants d’air générés mettent en mouvement la turbine ; les données sont transmises, via le capteur, à un ordinateur qui traduit les volumes d’air déplacés sous forme d’un graphe appelé spirogramme.

Tableau de 8 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 8 lignes ;Ligne 1 : Volume d’air mesuré; Définition; Ligne 2 : Volume courant (VC); Volume d’air entrant et sortant des poumons lors d’un cycle respiratoire normal; Ligne 3 : Volume de réserve inspiratoire (VRI); Volume d’air inspiré en plus du volume courant lors d’une inspiration forcée; Ligne 4 : Volume de réserve expiratoire (VRE); Volume d’air expiré en plus du volume courant lors d’une expiration forcée; Ligne 5 : Volume résiduel (VR); Volume d’air restant dans les poumons après une expiration forcée; Ligne 6 : Capacité vitale forcée (CVF); Volume d’air expulsé lors d’une expiration forcée qui suit une inspiration forcée; Ligne 7 : Volume d’expiration maximal en une seconde (VEMS); Volume d’air expulsé pendant la première seconde d’une expiration forcée qui suit une inspiration forcée; Ligne 8 : Capacité pulmonaire totale (CPT); Volume pulmonaire total (CPT = CVF + VR);

#schéma

Spirogramme (courbe volume/temps)

foucherconnect.fr/19pbst2s27

À savoir

L’indice de Tiffeneau, déterminé par le rapport VEMS/capacité vitale forcée, renseigne sur un éventuel syndrome obstructif. Sa valeur normale est d’environ 0,8 (ou 80 %) ; une diminution de celui-ci en dessous de 70 % traduit une résistance des voies respiratoires au passage de l’air.

B L’intérêt

Cette technique est utilisée dans les bilans pneumologiques pour dépister ou suivre l’évolution de pathologies respiratoires obstructives comme l’asthme ou la mucoviscidose, ainsi que l’efficacité des traitements.

À SAVOIR

Pnée : respiration.

Spir(o) : respiration.