Le circuit argumentatif

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Genres et formes de l’argumentation aux XVIIe et XVIIIe siècles
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Le circuit argumentatif
 
 

FB_Bac_98609_Fra2_TT_045

45

101

5

Le circuit argumentatif permet de reconstituer l’agencement de la thèse, des arguments et des exemples.

1Les éléments du texte argumentatif

Un texte argumentatif se compose de différents éléments, qu’il faut savoir distinguer.

? Le thème est le sujet de l’argumentation ; c’est la question à laquelle le locuteur va répondre à travers sa thèse.

? La thèse est la proposition que défend le locuteur (que ce soit l’auteur du texte ou un personnage fictif) ; elle constitue l’idée fondamentale du texte. On distingue plus précisément la thèse soutenue (celle que défend le locuteur) et la thèse rejetée (celle que défendent ses adversaires et que le locuteur cherche à réfuter).

? L’argument est une proposition donnée comme vraie, qui permet au locuteur de prouver le bien-fondé de sa thèse ou de réfuter la thèse adverse (=contre-argument).

? L’exemple est un élément concret, venant illustrer l’argument pour convaincre pleinement le destinataire. Il soumet thèse et arguments à l’épreuve de faits avérés.

2Un exemple de circuit argumentatif

 

Le réaliste, s’il est un artiste, cherchera, non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même [1].

Raconter tout serait impossible, car il faudrait alors un volume au moins par journée, pour énumérer les multitudes d’incidents insignifiants qui emplissent notre existence.

Un choix s’impose donc, – ce qui est une première atteinte à la théorie de toute la vérité [2].

La vie, en outre, est composée des choses les plus différentes, les plus imprévues, les plus contraires, les plus disparates ; elle est brutale, sans suite, sans chaîne, pleine de catastrophes inexplicables, illogiques et contradictoires qui doivent être classées au chapitre faits divers [3].

Voilà pourquoi l’artiste, ayant choisi son thème, ne prendra dans cette vie encombrée de hasards et de futilités que les détails caractéristiques utiles à son sujet, et il rejettera tout le reste, tout l’à-côté [4].

Un exemple entre mille : le nombre des gens qui meurent chaque jour par accident est considérable sur la terre. Mais pouvons-nous faire tomber une tuile sur la tête d’un personnage principal, ou le jeter sous les roues d’une voiture, au milieu d’un récit, sous prétexte qu’il faut faire la part de l’accident ? [5]

Maupassant, « Le Roman », préface de Pierre et Jean, 1887.


 

? Ce texte, dont le thème est le roman réaliste, peut être schématisé sous la forme du circuit argumentatif suivant :

 

?

Statut

Reformulation

1

Thèse soutenue

Le réalisme ne cherche pas à reproduire ou à imiter la réalité, il cherche à faire plus vrai que le vrai.

2

Argument 1

Le roman réaliste ne raconte pas tout ce qui se passe dans la réalité, car ce serait beaucoup trop long. Il ne dit donc pas toute la vérité.

3 et 4

Argument 2

L’existence réelle est irrationnelle, car livrée au hasard?; au contraire, le roman réaliste doit ne choisir que les éléments qui s’inscrivent dans le déroulement logique de l’intrigue.

5

Exemple de l’argument 2

Ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup d’accidents mortels dans la vie réelle, que le héros d’un roman réaliste doit disparaître de cette façon.

 
Conclure

Il faut analyser avec précision la façon dont un texte argumentatif est construit pour comprendre ses enjeux.