Le commentaire littéraire

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Le commentaire littéraire
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Le commentaire littéraire

FB_Bac_98609_Fra2_TT_052

52

xx

6

Le commentaire consiste en l’analyse littéraire d’un texte inconnu, à partir des connaissances accumulées pendant l’année. L’objectif est d’éclairer le sens du texte et son fonctionnement d’un point de vue littéraire.

1L’analyse linéaire du texte

 Il s’agit d’abord de lire le texte, plusieurs fois, très attentivement, sans chercher d’emblée à l’interpréter.

 Vient ensuite l’explication linéaire, au brouillon, qui s’élabore dans les détails du texte comme dans ses effets plus généraux. Il faut :

– explorer le texte de façon progressive, phrase après phrase ;

– noter, sans rédiger, tout ce que l’on peut dire sur chaque mot, chaque expression, chaque image… ;

– repérer aussi les rapports qui se tissent entre toutes les phrases (réseaux lexicaux, métaphores filées, répétitions, etc.), et sur lesquels se structure le texte ;

– enfin, noter les figures de style repérées et les interpréter.

2La construction du plan

 Une fois l’explication linéaire achevée, on commence à construire le plan en élaborant la synthèse thématique :

– on regroupe les informations recueillies et on dresse une liste des principaux thèmes abordés dans l’explication, sur une feuille séparée ;

– on trouve ainsi une dizaine ou une quinzaine de points.

 Ces différents éléments s’organisent autour de la problématique : interpréter un texte, ce n’est pas seulement le décrire, c’est avant tout se demander pourquoi il est écrit de cette façon, et donc quels sont le sens et les fonctions des différents points que l’on vient de collecter.

 On peut alors élaborer le plan : ces points fournissent les sous-parties du plan. On regroupe les thèmes qui se croisent, dont les significations se rejoignent, pour trouver deux ou trois grands ensembles (les deux ou trois grandes parties du commentaire ­composé).

3L’introduction et la conclusion

 La rédaction de l’introduction se fait elle aussi au brouillon, car c’est un exercice difficile. Elle est formée d’un seul paragraphe, mais comporte cinq moments :

– l’amorce aborde le thème que le texte réécrit, le courant dans lequel il s’inscrit, plus généralement une idée qui accroche le lecteur ;

– le thème précise le sujet explicite du texte à commenter, par exemple la rencontre amoureuse ;

– la structure du texte doit être donnée de façon claire, en fonction du thème précédemment dégagé ;

– la problématique, qui peut avoir la forme d’une question, dirige l’explication : c’est le problème que l’on va essayer de résoudre à propos du texte ;

– l’annonce du plan doit être très claire et explicite, mais elle n’entre pas dans les détails : elle n’indique que le titre des grandes parties.

 Pour ce qui est de la conclusion, elle doit répondre clairement à la question posée en introduction, et récapitule pour cela les différentes étapes de l’explication.

4La rédaction sur la copie

 Le reste du commentaire doit être rédigé directement sur la copie, pour des questions de temps : il serait trop long de tout faire au brouillon.

 Il est nécessaire de citer régulièrement le texte, dès que l’on avance une idée qui doit être prouvée. Les citations sont intégrées aux phrases du commentaire, toujours entre guillemets.

Conclure

Vous devez être attentif à construire un commentaire du texte qui soit problématisé, en liant toujours le fond et la forme, qui sont inséparables.

>>