Le contexte historique et son influence sur les idées

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re L | Thème(s) : Humanisme et Renaissance
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Le contexte historique et son influence sur les idées•1reL

FB_Bac_98608_Fra1_TT_050

50

117

1

Dans quelles circonstances émerge l’humanisme ?

1Un monde qui s’ouvre

 Les Européens naviguent vers des terres lointaines. Christophe Colomb découvre l’Amérique (1492) et Vasco de Gama trace la route des Indes (1497), ce qui apporte des richesses nouvelles et la connaissance de nouvelles civilisations.

 L’organisation de l’univers est remise en question. Copernic (1473-1543) démontre que la Terre n’est pas le centre du monde (héliocentrisme) ce que Galilée (1564-1642) confirme.

 Les médecins approfondissent la connaissance du corps humain (pratique de la dissection). C’est la naissance de la médecine moderne (Ambroise Paré).

 Gutenberg invente l’imprimerie vers 1450, ce qui permet une meilleure diffusion des connaissances.

2Une identité qui s’affirme

 François 1er (1515-1547) renforce le pouvoir centralisateur.

 L’édit de Villers-Cotterêts en 1539 fait du français la langue officielle pour les actes juridiques qui étaient jusque-là rédigés en latin.

 En France, Ronsard, du Bellay, Jean-Antoine du Baïf fondent la Pléiade. Du Bellay en rédige le texte programmatique, Défense et illustration de la langue française (1549). Il s’agit d’enrichir la langue française grâce à une réflexion linguistique passant par une comparaison avec le latin et le grec.

3Un retour aux sources

 Après la chute de Constantinople (1453), les savants, emportant ce qu’ils ont pu sauver de textes latins et grecs, se réfugient en Italie, ce qui permettra de redécouvrir l’héritage culturel antique en ayant accès aux textes originaux.

 Budé (1468-1540) fonde un collège où sont enseignés le latin et le grec. Une grande activité de traduction voit le jour.

 La lecture des textes anciens irrigue la littérature du xvie siècle qui défend le principe de l’imitation(>fiche45).

Les abeilles pillotent deçà delà les fleurs, mais elles en font après le miel qui est tout leur ; ce n’est plus thym ni marjolaine ; ainsi les pièces empruntées d’autrui, il les transformera et confondra, pour en faire un ouvrage tout sien, à savoir son jugement.

Michel de Montaigne, Essais, I, 26, 1580-1588.

 À la fin du xixe siècle, Émile Faguet crée le mot « innutrition » pour nommer cette pratique littéraire du xvie siècle.

4Un nouveau mode de vie : l’influence italienne

 Au xve siècle, les peintres et sculpteurs italiens s’inspirent de la statuaire gréco-romaine qu’ils redécouvrent.

François 1er joue un rôle important dans l’évolution culturelle de la France. Il fait venir architectes et peintres italiens pour construire les châteaux de la Loire.

 Les châteaux ne sont plus des forteresses : douceur de vivre et arts sont les maîtres mots de la cour de France. Les princes se font mécènes et favorisent ainsi le développement des arts.

5Des bouleversements religieux

 L’étude des textes sacrés, débarrassés de leurs commentaires et lus dans la langue nationale sans l’intermédiaire du clergé, renouvelle la pratique de la religion.

 En France, les évangélistes souhaitent revenir à un christianisme plus près des textes. Luther (moine allemand, 1483-1546) dénonce les abus de l’Église catholique, ainsi s’amorce la Réforme protestante. Calvin (1509-1554) va propager cette Réforme en France puis se réfugier à Genève.

 En 1562 commencent les guerres de religion entre catholiques et protestants français.

Conclure

Tous ces événements vont conduire à penser autrement le rapport au monde : c’est ce nouveau mode de pensée que l’on a appelé a posteriori l’humanisme.

>>