Le drame au xviiie siècle

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Le drame au xviiie siècle

FB_Bac_99066_Lit1_F39

39

75

4

Pour satisfaire au nouveau goût du public porté par le courant de sensibilité qui marque la seconde moitié du xviiie siècle, Diderot (>fiche36) crée le drame bourgeois, genre théâtral à mi-chemin entre la tragédie et la comédie.

1 Les caractéristiques du drame bourgeois

 Construit autour d’une intrigue simple, le drame bourgeois peint non plus des caractères, comme la comédie, ou des passions, comme la tragédie, mais des « conditions », c’est-à-dire des professions (commerçant, juge, avocat…), et des relations familiales (père, époux, sœur, frère).

 Le drame bourgeois porte à la scène des situations conflictuelles que l’on trouve dans la vie courante (personnages aux prises avec des problèmes familiaux ou professionnels) et dans lesquelles le spectateur peut se reconnaître.

 Le drame bourgeois se veut pathétique, attendrissant, moralisateur : il se termine par le triomphe de la vertu.

2 L’œuvre dramatique de Diderot

Diderot est l’auteur de deux drames bourgeois.

Le Fils naturel (1757) : pour respecter les devoirs qu’impose l’amitié, Dorval renonce avec douleur à Rosalie, la fiancée de son ami Clairville. Bien lui en prend, car il découvre qu’il est le frère naturel de Rosalie.

Le Père de famille (1758) : M. d’Orbesson s’oppose au mariage de ses deux enfants, l’un et l’autre épris de personnes de condition sociale inférieure : son fils Saint-Albin est amoureux d’une orpheline démunie ; sa fille Cécile aime un jeune homme sans fortune. M. d’Orbesson finit par céder et bénit leur union.

L’essentiel sur…

l’œuvre dramatique de Diderot

  • Deux pièces qui illustrent les idées de Diderot sur le théâtre.
  • Un théâtre excessivement moralisateur qui, privé de sa fonction de divertissement, a été un échec mais a ouvert la voie au théâtre moderne.