Le management stratégique et le management opérationnel

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re STMG | Thème(s) : Qu'est-ce que le management des organisations ?

La finalité du management stratégique consiste à définir les grandes orientations de l’entreprise sur un horizon temporel de moyen ou de long terme. Il appartient tout d’abord aux dirigeants de l’organisation de hiérarchiser les principaux objectifs (croissance, rentabilité, sécurité…), en prenant en compte les caractéristiques propres de l’entreprise et celles de son environnement. Dans un second temps, et à partir d’un diagnostic externe (environnement) et interne (forces et faiblesses de l’organisation), le management stratégique a pour objet de prendre des décisions importantes destinées à atteindre les objectifs retenus. Ces décisions concernent tous les acteurs de l’organisation, sont difficilement réversibles et engagent le groupe sur une durée supérieure à 3 ans. La pertinence de ces décisions est souvent déterminante dans le succès ou l’échec d’une entreprise.

La mise en œuvre des orientations définies par le management stratégique repose sur de nombreuses décisions et actions qui constituent le cœur du management opérationnel. Il s’agit de piloter l’organisation en veillant à optimiser l’utilisation des ressources disponibles et de coordonner l’action de ses différents membres vers les objectifs fixés. Les principaux acteurs du management opérationnel sont les responsables fonctionnels (production, personnel, commercial…) et l’encadrement intermédiaire (chefs de service, contremaîtres…).

Focus sur…

L’importance des managers intermédiaires

« Si les dirigeants et les directeurs de ressources humaines sont convaincus du rôle clé des managers intermédiaires, ceux-ci doivent cependant être accompagnés pour jouer pleinement leur rôle de manager. Il faut pour cela les impliquer dans le processus de décision et mieux valoriser leur fonction managériale. Dans le contexte de transformation des organisations que nous vivons actuellement, accéléré par la révolution digitale et technologique, les entreprises doivent agir rapidement pour que cette population joue vraiment son rôle. »

Frédéric Gautier, vice-président people EMEAR de Dassault Systèmes

L’action des acteurs opérationnels s’inscrit dans un cadre temporel limité (de quelques jours à 3 ans) et n’engage pas l’organisation de façon irréversible. Le management opérationnel s’inscrit dans un cadre d’actions défini par le management stratégique : les décisions opérationnelles doivent ainsi tenir compte des objectifs définis par la direction générale et des grands axes de leur mise en œuvre.

Le management opérationnel peut avoir une influence sur le management stratégique : la direction générale doit en effet tenir compte des informations ascendantes transmises par les acteurs de terrain : difficultés de production, réaction de la clientèle face à de nouveaux produits, résultats chiffrés, etc. Ces informations, souvent précieuses, permettent d’orienter la stratégie.

Dans les grandes entreprises, il est parfois difficile de coordonner efficacement management stratégique et management opérationnel : les décisions stratégiques sont quelquefois mal comprises et critiquées (exemple : fermeture d’un site de production) par les acteurs de terrain. C’est pourquoi il est important d’intégrer la culture de l’entreprise, ses valeurs ou son histoire, dans les choix stratégiques réalisés par la direction générale. Dans les petites entreprises, le management stratégique et le management opérationnel sont souvent assurés par les mêmes personnes et leur cohérence ne pose donc pas de problème.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.