Le marché du travail

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries industrielles | Thème(s) : La recherche d’emploi

Pour se donner toutes les chances de trouver un emploi, le candidat à un poste doit avoir une bonne connaissance du marché du travail.

1 La population active


 Selon l’Insee, la population active regroupe la population active occupée (appelée aussi « population active ayant un emploi ») et les chômeurs.

Population active = Population active occupée + Chômeurs

 Le reste de la population âgée de 15 ans ou plus constitue la population dite « inactive », c’est-à-dire les personnes ne travaillant pas et ne recherchant pas activement un emploi ou n’étant pas disponibles rapidement pour en occuper un.

 Parmi les principaux facteurs ayant une influence sur la population active, on peut citer le solde des mouvements migratoires (entrées et sorties d’étrangers sur le territoire français), le taux d’activité des femmes en augmentation, la durée de la scolarité et l’âge de départ en retraite.

À savoir

En 2015, la population active était estimée à 28,7 millions de personnes, dont 25,8 millions d’actifs et 2,9 millions de chômeurs.

2 Le marché du travail


14828_F9_01_Stdi

A L’accès au marché du travail


 Certains facteurs peuvent favoriser ou rendre plus difficile l’accès au marché du travail :

- le diplôme et la qualification sont des atouts pour trouver un emploi ;

- les femmes sont plus souvent employées à des postes moins qualifiés que les hommes ;

- les jeunes sans expérience rencontrent souvent des difficultés d’insertion ;

- les seniors au chômage peinent à retrouver un travail.

 Les origines sociales et géographiques peuvent aussi constituer des freins à l’insertion professionnelle.

B Le niveau de l’emploi


 Le chômage touche principalement les jeunes, les seniors et les personnes non qualifiées. Il n’a cessé de progresser depuis le début des années 1990. Ses causes sont diverses :

- difficultés économiques réduisant l’activité des entreprises ;

- coût du travail élevé (charges sociales, impôts…) ;

- faible flexibilité du marché du travail (lourdeur administrative, Code du travail complexe).

 Certains secteurs d’activités sont confrontés à une pénurie de main-d’œuvre consécutive à un manque de candidats ou à l’inadéquation des profils. En effet, certains profils de candidats ne correspondent pas à la qualification et aux compétences exigées pour le poste (c’est notamment le cas en hôtellerie-restauration, dans les métiers de la construction et de l’industrie, de l’aide à domicile, des professions paramédicales, de la vente…).

À savoir

Selon le BIT (Bureau international du travail), sont considérés comme chômeurs les actifs cumulant 3 critères : être sans emploi, rechercher activement un emploi et être disponible pour travailler.

C L’intervention de l’État


L’inadéquation entre l’offre et la demande peut créer des tensions sur le marché du travail nécessitant l’intervention de l’État. Celui-ci agit à plusieurs niveaux :

- il veille à la régulation du marché du travail grâce à différents moyens : le Code du travail encadre les relations entre les employeurs et les salariés, les inspecteurs du travail veillent au respect de l’application de la réglementation sociale dans les entreprises, les conseils de prud’hommes sont chargés de régler les litiges individuels relatifs au contrat de travail et d’apprentissage ;

- il met en place des mesures en faveur de l’emploi : aides aux entreprises, contrats aidés, convention d’assurance chômage, développement de la formation professionnelle…