Le Moyen Âge : introduction

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Le Moyen Âge : introduction

FB_Bac_99066_Lit1_F01

1

1

Le Moyen Âge historique s’étend sur dix siècles (de 476 : chute de l’Empire romain d’Occident à 1453 : prise de Constantinople par les Turcs) ; le Moyen Âge dit « littéraire » commence avec les premières chansons de geste* (vers 1100) et se termine à la Renaissance (fin du xve siècle). Le fait marquant est la naissance de la langue française.

1 Caractéristiques générales

Le Moyen Âge est une période de troubles, mais aussi d’essor économique, culturel et artistique.

 Le royaume de France se constitue lentement. L’autorité royale ­s’impose difficilement face à la féodalité*. Les guerres se succèdent, tandis que les esprits sont animés d’une foi ardente, à l’origine des croisades* et de l’épanouissement de l’architecture romane et gothique.

 Ces siècles d’instabilité voient cependant éclore la langue et la littérature françaises.

2 Repères historiques

A ve-xie siècle : la constitution du système féodal

 481 : Clovis, roi des Francs, se rend maître de la quasi-totalité de la Gaule et fonde la dynastie des Mérovingiens (481-751).

 751-987 : Pépin le Bref fonde la dynastie des Carolingiens.

  • Son fils Charlemagne (742-814) est sacré empereur d’Occident en l’an 800. Il favorise le développement artistique et intellectuel, propage le christianisme, étend son empire. Avant sa mort, il partage ses États entre ses trois fils.
  • Pendant ce temps, les Vikings ravagent le territoire (ixe-xe siècle), la dynastie carolingienne s’effondre. Les seigneurs, possesseurs de terres et de châteaux forts, affirment leur puissance : ils constituent la classe féodale.

 987 : Hugues Capet (987 à 996) fonde la dynastie des Capétiens.

 Les guerres féodales, la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant (1066), la 1recroisade (1096-1099) favorisent l’éclosion des chansons de geste qui célèbrent l’héroïsme guerrier.

B xiie siècle : un siècle de renouveau

 Le xiie siècle est marqué par le progrès économique, une urbanisation croissante, un rayonnement culturel et religieux (2e et 3e croisades ; fondation d’ordres religieux ; épanouissement de l’art roman et gothique ; création des premières universités).

 Les mœurs des féodaux s’adoucissent : les seigneurs goûtent un nouvel art de vivre, élégant et raffiné. Sous l’influence d’Aliénor d’Aquitaine (épouse de Louis VII) et de ses deux filles, la cour devient le centre de la vie mondaine, où les femmes occupent une place privilégiée. À côté de l’héroïsme guerrier se développe le service d’amour : l’esprit courtois* est né (>fiche5).

C xiiie siècle : l’apogée culturel

 Les rois capétiens Philippe Auguste (1180-1223), Louis IX ou Saint Louis (1226-1270), Philippe IV le Bel (1285-1314) renforcent leur autorité.

 Le développement économique et culturel est en pleine expansion. La population urbaine augmente, avec l’arrivée d’une nouvelle classe sociale, celle des bourgeois*. Une nouvelle littérature apparaît, qui cultive le réalisme et la satire(>fiche6) tandis que naissent les créations dramatiques à l’occasion des fêtes religieuses (>fiche7).

D xive et xve siècles : l’aube de la Renaissance

 Les Valois accèdent à la royauté : Philippe VI de Valois (1328-1350), Charles V (1364-1380), Charles VII (1422-1461), Louis XI (1461-1483).

 La période est marquée par la guerre de Cent Ans (1337-1453) et la figure de Jeanne d’Arc qui délivre Orléans (1429), assiégée par les Anglais. Elle s’achève avec l’invention de l’imprimerie (1455) et la découverte du Nouveau Monde : en 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique.

 Dès le xive siècle apparaît une littérature plus personnelle : les auteurs expriment leurs sentiments (>fiche4) ; le théâtre connaît un grand succès (>fiche7).