Le projet de la construction européenne

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ST2S - Tle STI2D - Tle STL - Tle STMG | Thème(s) : Le monde de 1945 à nos jours

A Les débuts de la construction européenne

Le projet d’une Europe unie est une ambition ancienne. Cependant, il faut attendre les lendemains de la Seconde Guerre mondiale pour que les bonnes volontés européennes engagent la partie occidentale du vieux continent dans la voie de l’unification. Par rejet de l’ordre nazi et de sa volonté guerrière pour restaurer le rang de l’Europe sur la scène internationale et de manière à ramener la prospérité, les « pères fondateurs » de l’Europe entament le processus communautaire en 1948.

L’OECE (Organisation européenne de coopération économique), qui sert à répartir l’aide financière du plan Marshall, initie une première forme de coopération entre certains pays européens. La même année, le congrès de La Haye est l’occasion d’afficher la fidélité commune des Européens aux valeurs de la démocratie et des droits de l’homme. Le Conseil de l’Europe qui en découle proclame en 1949 l’adhésion aux libertés fondamentales. La construction européenne commence donc sur le plan politique par l’affirmation de principes opposés à ceux de l’URSS et de ses pays satellites. La guerre froide et sa bipolarisation profitent à l’union des Européens de l’Ouest.

B Une Europe en construction des années 1940 aux années 1980

En 1951, 6 États (France, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Italie, RFA) procèdent à des échanges d’acier et de charbon dans le cadre de la CECA (Communauté européenne du charbon et de l’acier). Cette mise en commun des ressources fondamentales à l’essor économique est pensée par Robert Schuman et Jean Monnet. Un pas fondamental est franchi : pour la première fois, une institution supranationale (la Haute Autorité de la CECA) décide dans l’intérêt collectif.

En 1957, la création par les traités de Rome de la CEE (Communauté économique européenne) vise à mettre en place un marché commun entre les six pays de la CECA et une stratégie commune autour de l’énergie atomique (naissance d’Euratom). L’intégration communautaire se poursuit dans les années 1960 avec la mise en place de la politique agricole commune (PAC). Ses objectifs sont de permettre la modernisation de l’agriculture dans les pays membres, d’accéder à l’autosuffisance alimentaire et de libéraliser les échanges.

Définition

Euratom : La communauté européenne de l’énergie atomique instituée par les traités de Rome en 1957 vise l’indépendance énergétique des pays membres de la CEE. Il met en place une coopération dans le secteur du nucléaire civil (et non pas militaire).

Dans les années 1970 et 1980, la CEE s’élargit. L’Europe des neuf (avec le Royaume-Uni, l’Irlande et le Danemark) devient l’Europe des quinze en 1986 (avec l’arrivée de la Grèce en 1981 puis du Portugal et de l’Espagne). L’Acte unique (1987) harmonise davantage les législations nationales.

C De la CEE à l’Union européenne

Les accords de Schengen suppriment à partir de 1995 les contrôles systématiques des personnes aux frontières des États signataires. Le traité de Maastricht de 1992 instaure l’Union européenne ainsi qu’une Union économique et monétaire qui aboutit en 1999 à la naissance d’une monnaie commune, l’euro, et à la naissance de la Banque centrale européenne (BCE). Les coopérations entre Européens se confirment dans les domaines industriels, des transports et des études universitaires (Erasmus).

Définitions

BCE : la Banque centrale européenne est installée depuis 1998 à Francfort, en Allemagne. Cette institution supranationale détient le monopole d’émission de l’euro. Elle fixe la politique monétaire de la zone euro. Celle-ci ne s’étend pas à tous les États membres de l’UE.

Erasmus : programme d’échanges d’étudiants et d’enseignants entre les universités européennes à partir de 1987.

15839_P5_HG_C02_IM4

Les institutions européennes

De nouveaux élargissements conduisent des nations d’Europe de l’Est à entrer dans l’UE. En 2004, 10 nouveaux pays intègrent l’espace communautaire. Celui-ci atteint les 28 États membres à partir de 2013. La réforme des institutions européennes devient dès lors une nécessité. Le traité de Lisbonne y pourvoit en 2007.

Autour de 2010-2020, l’Union européenne reste confrontée à des problèmes et doit relever d’importants défis. Elle demeure sous la protection militaire des États-Unis mais doit gérer la crise financière et économique qui touche notamment la Grèce. L’UE se divise sur la question des migrants à partir de 2017 et doit accepter le Brexit (départ du Royaume-Uni).

15839_P5_HG_C02_IM5_HD

La construction européenne depuis 1957