Le régime totalitaire nazi

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)


Comment l’Allemagne devient-elle un État totalitaire, raciste et antisémite ?

1 La nazification de l’Allemagne

A Une démocratie allemande fragile

 Le 9 novembre 1918, l’empereur Guillaume II abdique et la République de Weimar est mise en place. Dès la signature du traité de Versailles, le nouveau régime doit faire face à des contestations, communistes et nationalistes.

 Le parti nazi (NSDAP) fondé en 1920 et dirigé par Adolf Hitler, entretient une violence politique par le biais des SA (sections d’assaut) et des SS (brigades de protection), dénonçant le « Diktat » (paix dictée).

B Hitler au pouvoir

info La Grande Dépression est la grave crise économique qui touche le monde à partir de 1929.

 La Grande Dépression permet au NSDAP de rallier les opposants au régime et de devenir le premier parti du pays.

 Après la victoire du NSDAP aux élections législatives, Hitler est nommé chancelier le 30 janvier 1933 par le président Hindenburg. Il obtient, en février, la dissolution du Reichstag.

C L’installation de la dictature

 Les libertés fondamentales sont supprimées en mars 1933. Partis politiques et syndicats sont interdits. Hitler obtient les pleins pouvoirs. Il est le Führer (guide) qui incarne la nation et dirige le peuple.

 Le parti nazi devient parti unique. Il est lui-même épuré avec l’assas­sinat des chefs SA, le 30 juin 1934 (Nuit des longs couteaux). À la mort d’Hindenburg (1934), Hitler devient Reichsführer, cumulant les pouvoirs de chef d’État et de chef de gouvernement.

2 Le projet nazi

A Un régime totalitaire

 Les médias conditionnent les esprits. L’enseignement est contrôlé et la jeunesse embrigadée dans les Jeunesses hitlériennes.

 La Gestapo (la police politique) torture, assassine, déporte les opposants dans des camps de concentration, créés dès 1933 (Dachau). En 1939, un million de personnes, opposants et juifs, y sont internées.

B Une politique raciste et eugéniste

 Selon les nazis, la race aryenne, supérieure, est incarnée par le peuple allemand qui doit disposer d’un « espace vital ».

 Le peuple allemand doit préserver sa « pureté ». L’antisémitisme (la haine des juifs) est un pivot du nazisme, dont l’idéologie est contenue dans l’ouvrage d’Hitler paru en 1925, Mein Kampf (Mon Combat). Les livres d’auteurs juifs ou marxistes sont interdits et brûlés en public (autodafés).

 En 1935, les lois de Nuremberg interdisent aux juifs de s’unir avec des « Aryens ». Les juifs sont privés de leur citoyenneté et écartés de certaines professions.

 Des personnes handicapées sont stérilisées ou tuées dans le but d’améliorer la race : c’est l’eugénisme.

C Un projet expansionniste

 Pour réaliser la Grande Allemagne qui doit rassembler tous les peuples de langue allemande, la Rhénanie est remilitarisée (1936), en violation du traité de Versailles.

 Hitler annexe ensuite l’Autriche et la région des Sudètes (1938). Les démocraties occidentales, attachées à la paix, réagissent peu lors de la conférence de Munich.

 Dans la perspective d’une guerre, l’Allemagne signe avec l’URSS un pacte de non-agression, le 23 août 1939. Hitler envahit la Pologne (1er septembre 1939) .

Conclure

Le régime totalitaire nazi

Une économie dirigée

Un régime de terreur

L’endoctrinement des masses

Recherche de l’autarcie (produits de substitution : Ersatz)

Grands travaux (logements, stades)

Persécutions (opposants, juifs)

Emprisonnements arbitraires (camps de concentration)

Propagande

Culte du chef

Embrigadement (Jeunesses hitlériennes)