Le risque biologique

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries industrielles - Séries tertiaires | Thème(s) : Prévention des risques dans le secteur professionnel
 

Les travailleurs susceptibles d’être exposés au risque biologique sont de plus en plus nombreux et les secteurs d’activité concernés très variés. Dans le domaine de la santé (laboratoires de recherche et d’analyses, industrie pharmaceutique, établissements de soins), ce risque est bien pris en compte, mais il reste assez peu connu de la majorité des salariés.

1 Les agents biologiques

Les risques biologiques sont liés à l’exposition à des agents biologiques ou à leurs produits (endotoxines, mycotoxines…).

Ce sont des micro-organismes auxquels peut être soumis le travailleur au cours de son activité professionnelle. Ils incluent les micro-organismes génétiquement modifiés, les cultures cellulaires et les endoparasites humains. Ils sont vivants, microscopiques, et présents partout. Ils peuvent être pathogènes.

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_08_doc12a

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_08_doc12b

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_08_doc12c

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_08_doc12d

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_08_doc12e

2 La chaîne de transmission des agents biologiques

 Les agents biologiques se transmettent en suivant une chaîne de transmission qui comprend 5 maillons, depuis le réservoir, lieu dans lequel s’accumulent les agents biologiques, jusqu’à l’hôte potentiel.

13536_chap08_docC_LS

 À partir du réservoir, la transmission en milieu professionnel peut se faire par voie respiratoire (inhalation), par voie cutanée (contact avec la peau ou les muqueuses), par voie sanguine (inoculation : blessure, morsure ou piqûre d’insecte) ou plus rarement par voie digestive.

Quelques exemples de situations d’exposition

Inhalation

 Gouttelettes émises lors de la toux

 Poussières contaminées par des fientes d’oiseaux

 Aérosols produits par l’utilisation de jets d’eau à haute pression sur des surfaces contaminées

Contact avec la peau ou les muqueuses

 Projection d’eau sale dans les yeux

 Mains contaminées portées au visage ou aux yeux

Inoculation

 Piqûre avec une seringue abandonnée

 Coupure avec un couteau

 Piqûre de tique ou de moustique

Ingestion

 Mains ou objets contaminés portés à la bouche

 En mangeant ou en fumant avec des mains contaminées

3 Les dommages causés par les agents biologiques

L’exposition à ces agents peut déclencher une infection, une allergie, une intoxication ou un cancer.

Définition

Allergie : réaction de type inflammatoire exagérée, présentée par certains personnes lors du second contact avec un allergène.

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_08_doc13 

 

4 Les effets physiopathologiques

Lors de la pénétration de micro-organismes dans le corps, le système immunitaire met en place deux mécanismes de défense.

A La réaction de défense non spécifique du système immunitaire

Elle est assurée par :

- les défenses naturelles (peau, muqueuses, cils…) ;

- l’inflammation localisée caractérisée par une rougeur, de la chaleur, un gonflement, une douleur. Généralement, ces signes prennent fin grâce à la phagocytose qui se déroule selon les étapes suivantes :

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_08_doc14

Définition

Phagocytose : mécanisme par lequel certains globules blancs englobent, absorbent et digèrent les micro-organismes.

B La réaction spécifique du système immunitaire

Elle se met en place si la phagocytose est inefficace. Elle est assurée par

les lymphocytes T qui tuent les cellules étrangères et les lymphocytes B qui fabriquent des anticorps adaptés aux micro-organismes (exemple : bactéries) qu’ils neutralisent.

13536_chap08_docD_e_VL

5 Les mesures de prévention

Le dispositif de prévention repose sur la déclaration d’utilisation d’agents pathogènes, leur classification en 4 groupes, et la vaccination. Il a pour but de rompre un ou plusieurs maillons de la chaîne de transmission :

- prévention intrinsèque : agir sur la source de l’infection en supprimant l’agent biologique ou en réduisant le risque (automatiser…) ;

- protection collective : agir sur la transmission en isolant les malades contagieux, utiliser un matériel spécifique (lavabo à commande non manuelle…), mettre en place une ventilation adaptée ;

- protection individuelle : agir sur la « porte d’entrée » en respectant des règles d’hygiène (lavage des mains, port d’une tenue professionnelle…), vaccination, surveillance médicale régulière… ;

- formation et information de l’opérateur : informer sur la nature des risques encourus.