Le rôle de la Banque centrale

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : Qu'est-ce que la monnaie et comment est-elle créée ?
 

La Banque centrale est la « banque des banques » car elle gère le système monétaire. Elle dispose du monopole de la création de monnaie fiduciaire. Chargée de la politique monétaire, elle régule l’offre de monnaie.

I Les fonctions de la Banque centrale

1 Gérer le système monétaire

La Banque centrale, ou banque de « premier rang », joue le rôle de « banque des banques ». Toutes les banques commerciales, dites banques de « ­second rang », ont un compte à la Banque centrale sur lequel elles déposent leurs réserves en monnaie centrale. Ces comptes sont également utilisés pour les opérations de compensation.

La Banque centrale a le monopole de l’émission de monnaie fiduciaire (pièces et billets). Elle émet également de la monnaie scripturale, qui circule entre les détenteurs de comptes à la Banque centrale, c’est-à-dire les banques et le Trésor. ­L’ensemble de la monnaie émise par la Banque centrale constitue la monnaie centrale.

2 Réguler l’offre de monnaie

mot clé

Le pouvoir d’achat de la monnaie est la quantité de biens et de services qu’il est possible de se procurer avec une unité monétaire.

La Banque centrale a pour mission de contrôler la quantité de monnaie en circulation dans l’économie afin de garantir le pouvoir d’achat de la monnaie. Dans ce cadre, la Banque centrale est chargée de mener la ­politique monétaire.

Lors des crises financières, les banques peinent à acquérir de la monnaie centrale pour faire face à leurs engagements, notamment les retraits de leurs clients en monnaie fiduciaire. Pour éviter l’effondrement du système de paiement, la Banque centrale peut créer de la monnaie qui sera prêtée aux banques : c’est le rôle de prêteur en dernier ressort.

II Les instruments de la politique monétaire

1 Les taux d’intérêt

La Banque centrale est l’institution chargée de mettre en œuvre la politique monétaire, soit pour lutter contre l’inflation, soit pour relancer la croissance économique. Elle agit sur le taux d’intérêt, qui représente le coût de l’emprunt d’un client auprès d’une banque ou le coût de refinancement des banques sur le marché monétaire. Ce dernier est le marché sur lequel il est possible de prêter ou emprunter de la monnaie.

Pour les pays de la zone euro, c’est la Banque centrale européenne (BCE) qui conduit la politique monétaire. Cependant, les banques centrales nationales des pays de la zone euro n’ont pas disparu, elles constituent avec la BCE l’Eurosystème. Le principal objectif de la BCE est défini dans ses statuts : maintenir le taux d’inflation à des niveaux proches de 2 % à moyen terme.

mot clé

Le marché interbancaire est un compartiment du marché monétaire réservé aux opérations ­monétaires entre banques.

Lorsque les banques se refinancent directement auprès de la Banque centrale, celle-ci fixe un taux d’intérêt appelé taux directeur. L’évolution de ce taux directeur détermine l’évolution des taux d’intérêt pratiqués par les banques.

La Banque centrale agit également sur le taux d’intérêt en offrant ou en demandant de la monnaie centrale sur le marché interbancaire.

2 Les réserves obligatoires et les mesures exceptionnelles

Chaque banque de dépôt possède de la monnaie fiduciaire déposée à la Banque centrale. Celle-ci peut imposer un minimum de dépôt non rémunéré : ce sont les réserves obligatoires. La Banque centrale fixe un taux de réserves obligatoires qui est un pourcentage exprimant le rapport entre le montant des réserves obligatoires et le montant des dépôts des clients de la banque.

En situation de crise bancaire, la Banque centrale peut fournir de la monnaie centrale aux banques de manière quasiment illimitée à un taux d’intérêt très faible.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.