Le roman : caractéristiques

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries tertiaires - Séries industrielles | Thème(s) : L'itinéraire d'un héros de roman

Le genre du roman est ancien. La Princesse de Clèves (1678) de Madame de Lafayette ou Manon Lescaut (1731) de l’Abbé Prévost ont laissé une empreinte durable ; ils posent les bases nouvelles d’une écriture différente.

Si le XVIIIe siècle se tourne davantage vers l’essai philosophique, certains auteurs comme Denis Diderot proposent une écriture différente avec par exemple Jacques le Fataliste (paru en 1796). Si l’œuvre peut paraître décousue avec des personnages secondaires nombreux, ce sont malgré tout ses idées qu’il cherche à transmettre. Diderot aurait inventé le roman réaliste en montrant une forme de réalité.

Il poursuit le même objectif que les écrivains du mouvement réaliste qui connaît son épanouissement avec Balzac, Stendhal ou Flaubert entre autres, en cherchant à décrire le réel qu’il ne faut pas confondre avec la réalité. À travers sa lecture, le lecteur identifie rapidement la situation, le cadre, l’ambiance… sans que ceux-ci correspondent à une réalité unique observée. C’est donc grâce à la collection minutieuse d’informations ou d’observations multiples que l’écrivain restitue le réel.