Le roman et la nouvelle 
au XIXe siècle

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Le roman et la nouvelle au XIXe siècle : réalisme et naturalisme
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Le roman et la nouvelle
au XIXe?siècle
 
 

FB_Bac_98609_Fra2_TT_012

12

35

2

Pourquoi, parmi tous les genres narratifs, s’intéresser spécifiquement au roman et à la nouvelle ? Et pourquoi étudier en particulier les récits du XIXsiècle ?

1Des genres divers

ADéveloppement des genres narratifs

Depuis l’épopée antique, les genres narratifs se sont multipliés. Aux récits héroïques rapportant des exploits guerriers (L’Iliade du Grec Homère) ont succédé les chansons de geste et les fabliaux du Moyen Âge, les contes et les fables de l’époque moderne, ou encore les autobiographies de l’âge romantique.

BRoman et nouvelle

? Mais les genres narratifs par excellence sont le roman et la nouvelle. Récits de fiction écrits en prose, ils se distinguent l’un de l’autre par leur longueur mais la frontière entre les deux genres n’est pas toujours très nette. Ainsi Un cœur simple de Flaubert (1877) est à la fois un petit roman, une longue nouvelle, voire un conte réaliste.

? Plutôt que de vouloir les séparer artificiellement, nous tenterons de voir quels sont leurs points communs et les techniques narratives qu’ils partagent.

2Des techniques variées

Pour dégager les spécificités du récit littéraire nous nous poserons certaines des questions auxquelles l’écrivain se confronte.

? Comment démarre-t-on une histoire ? Quelles relations faut-il instaurer avec son lecteur ? C’est tout l’enjeu de l’incipit.

? Comment construire l’histoire dans son ensemble ? Quels modèles suivre pour enchaîner les événements que l’on veut raconter ? Tel est l’objet de la construction de l’intrigue.

? Comment le récit s’inscrit-il dans le temps ? À quelle vitesse raconte-t-on l’histoire ? Tout peut-il être raconté, ou peut-on passer sous silence certains événements ? On abordera les différents aspects du temps de la narration.

? Quel point de vue adopter pour raconter ? Choisit-on d’épouser le regard d’un personnage, ou privilégie-t-on une vue surplombante ? Ces questions concernent la focalisation.

? Enfin, quelle place accorder à la présentation des lieux ou des personnages ? Quel est l’intérêt d’interrompre le fil du récit et de ménager de longues pauses descriptives, parfois perçues comme ennuyeuses ? On traitera donc de la description.

3Un âge d’or : le XIXsiècle

ADes genres anciens

? Roman et nouvelle ne datent pas duxixesiècle, loin de là : né au Moyen Âge (voir par exemple Le Roman de Renart, dont le titre indique clairement le genre), le roman n’a cessé depuis d’occuper l’espace littéraire.

? Quant à la nouvelle, elle s’est développée au xvie siècle et reste, aujourd’hui encore, un genre narratif très pratiqué.

BUne fortune récente

? Cependant, le roman et la nouvelle ont longtemps été dépourvus de la dignité des grands genres littéraires tels que la tragédie ou l’épopée.

? Il faut attendre lexixesiècle pour les voir triompher : le réalisme (>fiche16) puis le naturalisme (>fiche17) en font leurs outils privilégiés pour représenter la réalité sociale. Nous verrons quelles sont les principales caractéristiques de ces deux mouvements littéraires, et la façon dont ils ont fait évoluer le roman et la nouvelle.