Le roman réaliste (2) : Balzac

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Le roman réaliste (2) : Balzac

FB_Bac_99066_Lit1_F57

57

117

5

Avec La Comédie humaine, Balzac renouvelle le genre du roman en donnant vie à une société peuplée de plus de deux mille personnages.

1 Une formidable puissance créatrice

 Né à Tours, Honoré de Balzac (1799-1850) fait son droit à Paris, mais il choisit la carrière littéraire. À vingt-trois ans, il se lie avec Mme de Berny, la « Dilecta », âgée de quarante-cinq ans, qui lui apporte amour et réconfort.

 Travailleur infatigable, toujours accablé de dettes, il écrit sans relâche : quatre-vingt-quinze romans, regroupés sous le titre La Comédie humaine. Trois mois avant sa mort, il épouse Mme Hanska, « l’Étrangère », une comtesse polonaise avec qui il entretenait une liaison depuis 1832.

2 Les principaux romans de La Comédie humaine

Ils sont répartis en trois volets : les Études de mœurs, subdivisées en scènes (« Scènes de la vie militaire, de la vie privée, de la vie de province… »), les Études philosophiques, les Études analytiques.

A Les Études de mœurs

info Insurgés royalistes de Bretagne et de Vendée, les chouans (de chouette, dont ils imitent le cri pour communiquer), entre 1793 et 1795, mènent une guerre de partisans contre la Révolution.

Les Chouans (1829) content l’amour du marquis de Montauran, un jeune chef chouan, pour Marie de Verneuil, une espionne chargée par les républicains de le séduire. Mais elle s’éprend de lui…

Le Colonel Chabert (1832) raconte l’histoire de Chabert, héros des armées napoléoniennes, laissé pour mort à la bataille d’Eylau. De retour en France dix ans plus tard, il tente de recouvrer son identité et ses biens, mais son épouse, remariée, refuse de le reconnaître. Démuni, il mourra à l’hospice.

Eugénie Grandet (1833) raconte l’histoire d’Eugénie, la fille du richissime père Grandet, un avare forcené. Une lumière éclaire sa triste vie : l’arrivée de son cousin, dont elle tombe amoureuse…

Le Père Goriot (1834-1835) relate le parcours d’Eugène de Rastignac, jeune provincial sans fortune venu faire ses études à Paris en 1819. Dans la pension Vauquer, il rencontre le père Goriot, un vieux commerçant qui se ruine pour ses deux filles, et un personnage inquiétant, Vautrin. Il fera au cours du roman son apprentissage de la vie parisienne.

Bientôt la veuve [MmeVauquer] se montre, attifée de son bonnet de tulle sous lequel pend un tour de faux cheveux mal mis ; elle marche en traînassant ses pantoufles grimacées. […] toute sa personne explique la pension, comme la pension implique la personne.

Le Père Goriot, chapitre 1

Le Lys dans la vallée (1835) se présente sous la forme d’une longue lettre : Félix de Vandenesse raconte à sa future épouse l’amour qu’il éprouva dans sa jeunesse pour la vertueuse Mme de Mortsauf, dans le cadre idyllique de la vallée de l’Indre.

Sa robe de percale produisait le point blanc que je remarquai dans ses vignes […]. Elle était, comme vous le savez déjà, sans rien savoir encore, le lys de cette vallée.

Le Lys dans la vallée, I

Illusions perdues (1837-1843) est le récit d’un désenchantement, celui de Lucien de Rubempré, un jeune provincial ambitieux qui va chercher fortune à Paris.

B Les Études philosophiques

La Peau de chagrin (1831) revêt une dimension fantastique. Raphaël de Valentin acquiert une peau de chagrin (cuir) au pouvoir magique : elle exauce tous les désirs mais, à chaque souhait réalisé, elle rétrécit ; et lorsqu’elle sera épuisée, Raphaël mourra.

L’essentiel sur…

La Comédie humaine

  • Une œuvre foisonnante : plus de deux mille personnages, déchirés par les ambitions et les passions, vont et viennent d’un roman à l’autre.
  • Une vaste fresque de la société sous la Restauration et la monarchie de Juillet, avec son amour de l’argent et du pouvoir.
  • Des descriptions minutieuses des lieux et des personnages, reposant sur une observation précise de la réalité.