Le xviiie siècle : introduction

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Le xviiie siècle : introduction

FB_Bac_99066_Lit1_F30

30

4

Le xviiie siècle, couramment appelé « siècle des Lumières », est un siècle de progrès marqué par l’éveil de l’esprit philosophique. Dans sa seconde moitié émerge un courant de sensibilité qui annonce le romantisme.

1 Caractéristiques générales

Les Lumières* désignent un mouvement intellectuel européen qui se développe au xviiie siècle sous l’impulsion des philosophes. Ces derniers favorisent l’éveil de l’esprit critique* et travaillent à répandre les idées de liberté et de tolérance*.

A L’éveil philosophique

 Plusieurs facteurs ont contribué à l’émergence des Lumières.

  • Les progrès scientifiques : ils remettent en cause les certitudes. Aux explications théologiques d’un univers créé par Dieu, on oppose des théories scientifiques.
  • Les voyages lointains : ils révèlent aux Européens que leur culture et leur religion s’inscrivent dans une prodigieuse diversité de croyances et de mœurs. De là naît l’idée d’une vérité relative* et non universelle.
  • L’influence de l’Angleterre : foyer de libéralisme et de libre-­pensée, elle a été un modèle pour les philosophes.

 L’opinion se forme, non plus à la cour, qui perd de son influence, mais dans les salons mondains, les cafés à la mode ou les clubs. On y échange des idées, on y discute de l’actualité politique et littéraire.

B L’émergence de la sensibilité

 Au cours du siècle, le public français commence à se lasser des analyses philosophiques ; il accueille avec faveur les œuvres qui mettent en avant les émotions et la sensibilité : drame bourgeois, roman sentimental, poésie lyrique

 En architecture, le style rococo déploie ses courbes et son ornementation chargée. La peinture privilégie les sujets galants, traités par Watteau (1684-1721), Boucher (1703-1770), Fragonard (1732-1806). Le style bourgeois et le souci du réalisme se retrouvent chez les peintres Chardin (1699-1779) et Greuze (1725-1805), tandis qu’à la fin du siècle se développe un style néoclassique avec les tableaux de David (1748-1825).

2 Repères historiques

A 1685-1715 : la fin du règne du Roi-Soleil

À la fin du règne de Louis XIV, la France, affaiblie par les guerres, perd de sa prépondérance en Europe ; l’économie se sclérose, les problèmes de religion réapparaissent avec la révocation de l’édit de Nantes (1685).

B 1715-1774 : la Régence et le règne de Louis XV

 À la mort de Louis XIV en 1715, Louis XV est trop jeune pour régner : Philippe d’Orléans, son neveu, assure la Régence de 1715 à 1723. À l’absolutisme rigoureux succède une période de liberté et de joie de vivre favorisée par la personnalité du Régent.

 Après 1723, Louis XV gouverne seul, mais sans politique définie. Son autorité s’affaiblit ; il tombe sous l’emprise de ses maîtresses, dont la plus célèbre est la marquise de Pompadour.

C 1774-1800 : le règne de Louis XVI et la Révolution

 Le règne de Louis XVI (1774-1792) est marqué par un manque de fermeté qui le contraint à céder à l’opinion publique, et ce, dans un climat économique et politique qui se dégrade constamment.

 Le roi assiste, impuissant, à la Révolution qu’il ne comprend pas.


Dates clés


Événements


14 juillet 1789


Prise de la Bastille par le peuple parisien


26 août 1789


Vote de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen


21 sept. 1792


Proclamation de la République


1792-1794


La Terreur


21 janvier 1793


Exécution de Louis XVI


18 brumaire 1799


Coup d’État d’un général de l’armée républicaine, Napoléon Bonaparte