Les activités des organisations

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries industrielles | Thème(s) : Les domaines d’activités des organisations

En plus de leur activité principale qui constitue le cœur du métier, les organisations développent des activités secondaires et proposent des services complémentaires ou associés à leurs clients.

1 L’activité principale et les activités secondaires

A L’activité principale


 Les organisations sont reconnues par l’activité principale exercée qui correspond au cœur de leur métier.

 L’activité principale d’une entreprise peut être repérée par l’importance du chiffre d’affaires réalisé ou du nombre de salariés affectés à la réalisation de cette activité. Ainsi, le groupe Bouygues Construction consacre plus des trois quarts de son chiffre d’affaires à l’activité de construction qui emploie environ 90 % des effectifs du groupe.

À savoir

Un code APE (activité principale exercée) est attribué par l’Insee lors de l’immatriculation ou la déclaration d’activité de l’entreprise. Il est composé de quatre chiffres et d’une lettre, en référence à la nomenclature d’activités française (NAF). Par exemple, 2410Z pour la sidérurgie, 4391A pour les travaux de charpente.

B Les activités secondaires


Ce sont des activités réalisées par l’entreprise en plus de l’activité principale, mais qui ne s’éloignent pas du cœur de métier. Par exemple, Bouygues Immobilier (projets de logements, d’immeubles, d’aménagement de quartiers…) peut être considéré comme une activité secondaire de Bouygues Construction.

2 Les services complémentaires ou associés


 Ils sont réalisés en complément de l’activité principale ou secondaire. Ils permettent à l’entreprise de se développer ou de se distinguer de la concurrence.

 Renault, dont l’activité principale est la construction automobile, propose à ses clients des services associés tels que le financement (offre de crédits), la location de véhicules, des contrats d’entretien, la gestion de parcs automobiles des entreprises…

3 L’importance du secteur professionnel dans l’économie


La place du secteur professionnel dans l’économie peut se mesurer à l’aide de plusieurs indicateurs, par exemple :

- le nombre d’entreprises du secteur ;

- l’activité du secteur évaluée par le chiffre d’affaires réalisé ;

- l’évolution des effectifs salariés du secteur ;

- la valeur ajoutée créée par les entreprises du secteur ;

- la part des échanges dans le commerce international.

Définitions

 Chiffre d’affaires : total des ventes.

 Valeur ajoutée : chiffre d’affaires moins coûts intermédiaires (matières premières et services utilisés pour produire).

PB_Bac_14828_EGpro_IND_01_doc1

Les activités des organisations

Ces documents pourraient vous intéresser