Les anomalies de la méiose

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Génétique et évolution
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les anomalies de la méiose

FB_Bac_98621_SvtT_S_005

5

15

1

Il arrive que la méiose ne se déroule pas normalement et conduise alors à des gamètes génétiquement anormaux.

Les anomalies de la méiose ont des conséquences le plus souvent néfastes mais peuvent parfois être aussi sources de diversification génétique.

1La non-disjonction des chromosomes

 Un mouvement anormal de certains chromosomes lors de la méiose, chez l’un ou l’autre des parents, produit des gamètes présentant un nombre inhabituel de chromosomes.

 Les anomalies sont dues à une non-disjonction des chromosomes homologues au cours de la première division de méiose ou des chromatides lors de la deuxième division de méiose, ce qui produit d’une part des gamètes avec un chromosome en excès, d’autre part des gamètes auxquels il manque un chromosome.

Doc. 1 Deux exemples de méioses anormales.


 Après la fécondation de l’un de ces gamètes anormaux avec un gamète normal, il y a formation d’un zygote trisomique ou monosomique.

 Les anomalies chromosomiques peuvent concerner toutes les paires de chromosomes et sont relativement fréquentes, mais la plupart sont éliminées car les zygotes ne seront pas viables.

 Les anomalies portant sur les chromosomes sexuels sont viables à partir du moment où un chromosome X est présent (syndrome de Turner, XO et syndrome de Klinefelter, XXY), ainsi que certaines trisomies portant sur les chromosomes 13, 18 et 21, dont la plus fréquente est la trisomie 21.

2Un crossing-over inégal

 Un crossing-over inégal entre chromosomes homologues lors de la méiose peut parfois aboutir à une duplication de gènes, c’est-à-dire à la naissance de deux gènes identiques à partir d’un seul.

 Dans ce cas, l’un des deux chromosomes perd un fragment d’ADN, et l’autre chromosome portera le gène initial ainsi que le fragment contenant la copie du gène venant du chromosome homologue.

 Le mécanisme de duplication, en créant de nouveaux gènes à partir du gène initial, peut être source de diversification du vivant, générant des familles multigéniques, comme les gènes des pigments rétiniens (vus en 1re S).

Doc. 2 Crossing-over inégal et duplication d’un gène.

>