Fiche de révision

Les apports de la science et de la technique

Contenu

A La révolution industrielle

L'homme pose un regard singulier sur le monde qui l'entoure, agit sur la nature et la transforme. Il ne s'adapte pas uniquement à son milieu ; il interagit avec lui pour l'adapter à ses besoins. Dans son Discours de la Méthode (1641), Descartes montrait déjà que l'homme se rend « maître et possesseur de la nature » grâce à la technique.

La révolution industrielle qui agite tout le XIXe siècle suggère l'idée que la machine devient l'outil des temps modernes. Elle cherche à libérer l'homme des tâches pénibles : par exemple, c'est l'apparition dans l'agriculture des premières moissonneuses. Mais cette foi dans le progrès trouve cependant très vite ses limites : la machine commence déjà à asservir l'homme ; elle est souvent représentée comme une broyeuse d'hommes. Ainsi Victor Hugo, dans son poème « Melancholia » (Les Contemplations, 1856), dénonce tout à la fois le travail des enfants et ces machines qui transforment le travail en enfer tant sur le plan physique qu'intellectuel.

#poème

Victor Hugo, « Melancholia », Les Contemplations, 1856

foucherconnect.fr/20pbpro195

Le XXe siècle garde cette foi dans le progrès jusqu'à la Première Guerre mondiale. Les ravages de celle-ci, l'apparition de nouvelles armes et les monstruosités qu'elle engendre (mort, destructions…) laisse l'homme effrayé et méfiant face à la machine. Pourtant, il est fasciné par la technologie, cette science qui introduit un savoir nouveau et qui se différencie de la technique. Certaines formes de travail aliénant sont dénoncées, telles que le travail à la chaîne (voir Les Temps modernes de Charlie Chaplin) ainsi que la division des tâches qui abrutissent l'individu, les nuisances sonores, visuelles… Cela conduit à certaines grandes réformes sociales entre les deux guerres et à la création de métiers nouveaux tels que l'ergonomie qui analyse le confort des postes de travail ou encore la reconnaissance à la fin du XXe siècle des maladies professionnelles.

B La robotisation du travail

Aujourd'hui, un nouveau questionnement a surgi : la machine remplacera-elle l'homme dans la plupart des postes de travail ? La robotisation dans les entreprises s'accélère et modifie considérablement les rapports de l'homme à la machine ; désormais, celle-ci est autonome dans son travail mais les nouvelles technologies lui permettent aussi d'apprendre par elle-même. Les robots deviennent intelligents, même si cette intelligence est différente de celle de l'être humain. Ainsi, si vous demandez à un homme enfermé dans une chambre s'il fait beau, il regardera par la fenêtre pour le savoir ; la machine s'intéressera quant à elle au couvre-lit et analysera les reflets de la lumière sur le tissu.

Par ailleurs, la machine offre certains avantages ; elle ne s'occupe pas des conditions de travail ; elle exécute les ordres, ne prend pas de vacances, ne demande pas d'augmentation de salaire… Certains économistes pensent que des métiers pourraient disparaître dans les années à venir (une étude menée en 2018 par des chercheurs de l'Université d'Oxford tend à le montrer) ; sont peut-être concernés les traducteurs dès 2024, les chauffeurs en 2027… On estime qu'en 2061, grâce à l'intelligence artificielle, un travail sur deux pourrait être amené à disparaître. L'OCDE est moins pessimiste : en 2016, elle estimait que moins de 10 % des emplois pourraient ainsi disparaître en France. Dans ce cas, la notion de perte d'emploi prend du sens : il n'est plus tant question de chômage que de remise en question de l'utilité sociale de l'individu car le travail peut être envisagé sous deux aspects : il représente une aliénation, une contrainte ou bien il est un facteur d'épanouissement personnel.

La question qui se pose désormais est la suivante : faut-il avoir peur de cette robotisation ? Les avis sont assez partagés : certains estiment que la machine, même autonome, reste programmée par l'homme et que, de ce fait, elle ne sera jamais qu'une exécutante ; d'autres au contraire pensent qu'elle aura acquis suffisamment de savoir pour se gouverner seule et, à terme, gouverner les hommes.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner