Les caractéristiques du domaine continental

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Le domaine continental et sa dynamique
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les caractéristiques du domaine continental

FB_Bac_98621_SvtT_S_024

24

71

5

Une vision rapide de la Terre pourrait laisser penser que les continents se limitent aux régions émergées. Pour les géologues, le domaine continental ne correspond pas uniquement aux terres émergées mais aussi à la croûte continentale.

1Une croûte continentale plus épaisse que la croûte océanique

 Si la profondeur moyenne des océans est de – 3 800 m, l’altitude moyenne des continents est de + 840 m et peut atteindre près de 9 000 m dans les chaînes de montagnes les plus hautes.

 Les limites géographiques océans – continents ne se superposent pas exactement aux limites géologiques entre croûtes continentale et océanique car au niveau des marges continentales, zones de transition, une partie de la croûte continentale est immergée (doc.1).

 En profondeur, la limite inférieure des croûtes terrestres est marquée par une surface de discontinuité, responsable de la réflexion des ondes sismiques et mise en évidence par Mohorovičic en 1909, le Moho.

Doc. 1 Passage croûte continentale – croûte océanique au niveau d’une marge passive.

 Le Moho est situé en moyenne entre 30 et 40 km de profondeur au niveau des continents mais sa profondeur peut atteindre 60 km sous les chaînes de montagnes. La croûte continentale est donc plus épaisse (35 km en moyenne) que la croûte océanique (7 km en moyenne).

2Une croûte continentale de plus faible densité que la croûte océanique

 Contrairement à la croûte océanique formée essentiellement de basaltes et de gabbros, la croûte continentale renferme une grande diversité de roches (doc.2).

 Cependant, les roches formant la croûte continentale (gneiss, granites et granodiorites) ont des compositions voisines du granite. La croûte continentale peut donc être qualifiée de « granitique » alors que la croûte océanique est « basaltique ».

Doc. 2 Diversité et densité des roches de la croûte continentale.

Roches


Volume %


Densités


Sédimentaires

Argiles, calcaires, sables, grès


7


1,8 à 3,2


Métamorphiques

Gneiss, schistes


48


2,7 à 2,9


Magmatiques

Granites, granodiorites


45


2,4 à 2,8

 La densité moyenne de la croûte continentale, estimée à partir des différentes roches qui la constituent, est de 2,7 (doc.2). La croûte continentale a donc une densité plus faible que celle la croûte océanique, de 2,9 en moyenne.

 Les différences d’altitude entre continents et océans s’expliquent donc par des différences dans la nature et la densité des roches qui constituent la croûte océanique et la croûte continentale.

>