Les causes de la désinformation

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries tertiaires - Séries industrielles | Thème(s) : La désinformation

La gratuité : l’information est devenue un produit de consommation comme les autres grâce à la publicité. La presse écrite traditionnelle, en perte de vitesse, a du mal à équilibrer ses bilans, alors que la presse gratuite connaît un beau développement grâce aux financements de la publicité. Cette gratuité est malgré tout illusoire : toutes les données que nous transmettons, volontairement ou involontairement, sont collectées et réutilisées. Elles servent à sélectionner les informations selon les sujets dont nous sommes les plus friands.

L’uniformisation de l’information est annoncée depuis longtemps. Elle s’explique par une course à l’audience, car toute information doit être lue par le plus grand nombre. On reproche aux médias une information standard, uniformisée, où la citation des sources se fait de plus en plus rare.

La multiplicité des sources est également cause de désinformation : il faut distinguer la nature des supports et le type d’informations qu’ils offrent. Ainsi, un même sujet peut être traité de multiples façons. L’information de base, qui doit être factuelle, se mélange à tout ce qui s’agrège autour, grâce ou à cause des technologies modernes : les commentaires individuels, les partis pris, les choix politiques ou encore les réactions spontanées émises sans recul. L’auditeur ou le spectateur, pas toujours averti, reçoit donc sur un sujet ou un thème des éléments qu’il ne parvient plus à trier ni à hiérarchiser.

Quiconque possède un ordinateur ou un smartphone peut accéder à l’information, qu’elle soit issue de la presse, de la télévision, de la radio… Les supports de la presse traditionnelle proposent souvent des articles « d’appel » incitant le lecteur à payer pour la poursuite de la lecture ou à s’abonner. Les chaînes d’information, qui diffusent l’information en continu, sont relayées sur Internet. Ces articles sont alors conçus comme des marchandises.

Certains sites proposent le visionnage libre de reportages, de documentaires et de rediffusions. Sans explication par exemple sur des sujets sensibles, la désinformation peut aussi s’introduire à tout moment selon l’angle où cette information sera traitée, voire retraitée.