Les climats et la température moyenne du globe

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : La complexité du système climatique


C’est à partir des mesures météorologiques, à l’échelle régionale et sur une période de 30 ans, qu’il est possible d’estimer la température moyenne de la Terre.

I La climatologie, science du climat

Le climat d’une région se définit par l’ensemble des conditions météorologiques que l’on y rencontre à chaque saison. Les conditions observées pour définir un climat sont principalement : la température, la pression atmosphérique, le degré d’hygrométrie, la pluviométrie, la nébulosité, la vitesse et la direction des vents.

MOTS CLÉS

L’hygrométrie mesure le taux d’humidité de l’air.

La nébulosité dépend de la couverture nuageuse : de 0/8 pour un ciel clair à 8/8 pour un ciel très nuageux.

L’étude des paramètres météorologiques peut se faire à deux échelles de temps.

La météorologie étudie la prévision des phénomènes atmosphériques sur des périodes courtes (de quelques jours à quelques semaines) et pour des régions géographiques limitées.

La climatologie étudie les variations du climat à moyen ou long terme (sur plusieurs années, siècles, millénaires, etc.), à l’échelle locale mais aussi globale.

À noter

Les événements extrêmes (vagues de froid, canicules, inondations) complètent la définition d’un climat.

Du fait de sa grande variabilité dans le temps, un climat est habituellement déterminé scientifiquement à partir de la moyenne des températures et de la moyenne des hauteurs de précipitations, dites « normales climatiques ».

Elles sont calculées sur une durée de 30 ans et représentées sous forme de climatogramme (doc. 1).

Doc 1 Climatogramme de Paris (normales climatiques moyennées sur la période 1981-2010)

06465_C02_01

Source : Météo France

II La température moyenne globale de la Terre

Du fait de la sphéricité de la Terre, l’énergie solaire reçue à sa surface est inégalement répartie selon la latitude. Les températures moyennes varient donc énormément à la surface du globe : de –20 °C au Groenland à +25 °C dans le Sahara (doc. 2).

Doc 2 Température annuelle à la surface de la Terre, moyennée sur la période 1961-1990

06465_C02_p33_haut

C’est à partir de la moyenne de toutes les valeurs locales de la température, en tout point du globe, que l’on obtient une valeur globale de la température terrestre. Elle est estimée à 14 °C ± 0,5 °C sur la période 1961-1990.

Cette valeur est un indice du climat global de la Terre.

Tous les relevés de température participent à établir la température globale :

au niveau des continents grâce aux stations météorologiques ;

au niveau des océans à partir d’instruments de mesure embarqués sur des bouées ou sur des navires.

Les satellites peuvent mesurer d’autres indices du climat global comme l’étendue des glaces polaires et des glaciers continentaux ou le volume des océans. En effet, le volume et le niveau moyen des océans augmentent par dilatation thermique lorsqu’ils se réchauffent. De plus, l’eau issue de la fusion des glaces continentales (Groenland, Antarctique et glaciers continentaux) participe à cette augmentation.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.