Fiche de révision

Les crises financières

Contenu


Depuis le XIXe siècle, les crises financières sont récurrentes. En 1929, le krach boursier de Wall Street provoque une crise majeure. Le début du XXIe siècle est marqué par la crise des subprimes.

I La crise financière des années 1930

1  Les mécanismes d'une crise financière

L'expression « crise financière » désigne des fluctuations de forte amplitude sur les marchés bancaires et financiers. Elle combine une crise boursière (ou krach boursier) et une crise bancaire pouvant déboucher sur une crise économique.

Les crises financières ont pour cause principale l'instabilité des marchés financiers, entretenue par la spéculation. En effet, ces marchés connaissent des cycles.

Une première phase se caractérise par une hausse du prix des actifs financiers et la formation d'une bulle spéculative.

Une seconde phase connaît une forte baisse du prix de ces actifs (éclatement de la bulle) pouvant conduire à des faillites bancaires en chaîne.

Le plus souvent, ces crises s'étendent à l'économie réelle.

2  Le krach boursier de 1929 à l'origine de la crise des années 1930

Au cours des années 1920, l'économie des États-Unis connaît une forte croissance entraînant une hausse des profits des entreprises ainsi que l'augmentation des cours boursiers.

Mais en 1929, la situation économique se dégrade (la production baisse de 7 %). Cependant, l'augmentation des cours à la Bourse de New York se poursuit car des investisseurs continuent à s'endetter pour spéculer. Le jeudi 24 octobre, un effondrement boursier se produit. Entre 1929 et 1932, les cours boursiers chutent de 87 %.

mot clé

Un effondrement boursier ou krach désigne un effondrement brutal des cours boursiers après une hausse spéculative.

Le krach de Wall Street entraîne la faillite de nombreuses banques. La crise ­financière s'étend alors à l'ensemble de l'économie et devient internationale.

II La crise financière de 2008

1  La crise des subprimes

Les crédits subprimes sont des crédits à risque accordés à des ménages aux faibles revenus, peu solvables, afin d'acquérir un logement. Ces crédits sont ­hypothécaires, c'est-à-dire garantis par la revente du logement en cas de défaut de paiement de l'acquéreur. Ils sont également à taux variables.

La hausse des taux d'intérêt à partir de 2004 alourdit la charge du remboursement des crédits subprimes. Dès lors, de nombreux ménages ne peuvent rembourser leur emprunt. Les banques revendent alors en masse les biens immobiliers hypothéqués, entraînant une forte baisse des prix de l'immobilier.

La titrisation des crédits subprimes est à l'origine de la diffusion de la crise à l'ensemble du système bancaire et financier mondial. Les banques américaines transfèrent par la titrisation les emprunts à risque à l'étranger. La valeur des titres détenus par les banques s'effondre alors.

mot clé

La titrisation est l'opération par laquelle une créance est transformée en titre négociable sur le marché financier.

Les banques qui ont investi dans les actifs à risque liés aux crédits subprimes réalisent des pertes importantes. Plusieurs banques échappent à la faillite grâce à l'intervention de l'État.

2  Les effets de la crise des subprimes

Le 15 septembre 2008, Lehman Brothers, quatrième banque d'investissement américaine, se déclare en faillite. Cette faillite provoque, par effet de contagion, une crise de confiance au niveau mondial et l'insolvabilité de nombreux établissements financiers et non financiers.

Les conséquences de la crise des subprimes sont considérables : resserrement du crédit, krachs boursiers, faillites.

Zoom

Croissance et taux de chômage aux États-Unis (années 1930)

Tableau de 12 lignes, 3 colonnes ;Corps du tableau de 12 lignes ;Ligne 1 : Année; Taux de croissance de la production en %; Taux de chômage en %; Ligne 2 : 1929; – 9,8; 3,2; Ligne 3 : 1930; – 7,6; 8,7; Ligne 4 : 1931; – 14,7; 15,9; Ligne 5 : 1932; – 1,8; 23,6; Ligne 6 : 1933; 9,1; 24,9; Ligne 7 : 1934; 9,9; 21,7; Ligne 8 : 1935; 13,9; 20,1; Ligne 9 : 1936; 5,3; 16,9; Ligne 10 : 1937; – 5; 14,3; Ligne 11 : 1938; 8,6; 19; Ligne 12 : 1939; 8,5; 17,2;

Source : Olivier Blanchard, Daniel Cohen, Macroéconomie, Pearson, 2017.

Ces données illustrent la crise que connaît l'économie des États-Unis dès 1929, la production baissant de 9,8 % par rapport à 1928. Cette dépression se poursuit jusqu'en 1932, le chômage augmentant de plus de 20 points.

L'activité reprend à partir de 1933 et 1934 et se traduit par une baisse du chômage en 1934. Mais la reprise demeure fragile car la production diminue à nouveau en 1937.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner