Les déterminants du vote

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : La participation politique
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
&nbsp
Les d&eacute terminants du vote

FB_Bac_98605_SspT_ES_024

24

59

1

Dans une d&eacute mocratie, le  vote est un &eacute l&eacute ment essentiel de la participation politique.

1Les facteurs du comportement &eacute lectoral

ALes facteurs &eacute cologiques et historiques

&thinsp L&rsquo &eacute cologie &eacute lectorale vise &agrave &eacute tablir des corr&eacute lations entre les pr&eacute f&eacute rences &eacute lectorales et les caract&eacute ristiques &eacute conomiques, d&eacute mographiques, culturelles et religieuses d&rsquo un espace donn&eacute .

&thinsp Les approches historiques insistent sur le r&ocirc le des &eacute v&eacute nements historiques (la R&eacute volution fran&ccedil aise, par exemple) comme marqueurs des pr&eacute f&eacute rences id&eacute ologiques de certaines r&eacute gions.

BLes variables lourdes du comportement &eacute lectoral

&thinsp De nombreuses enqu&ecirc tes sociologiques ont permis de mettre en &eacute vidence des &laquo   variables lourdes  &raquo du comportement &eacute lectoral*. Il ne s&rsquo agit pas d&rsquo &eacute tablir des relations m&eacute caniques et absolues mais de constater des r&eacute gularit&eacute s statistiques.


Variables


Incidences sur le comportement &eacute lectoral


la position de  classe


L&rsquo appartenance &agrave la classe ouvri&egrave re a longtemps &eacute t&eacute pr&eacute dictive d&rsquo un vote &agrave gauche.


la pratique religieuse


En France, les catholiques pratiquants votent traditionnellement &agrave droite.


le patrimoine et le statut professionnel


Un patrimoine &eacute conomique &eacute lev&eacute et le statut d&rsquo ind&eacute pendant sont pr&eacute dictifs d&rsquo un vote &agrave droite.


le sexe


Jusqu&rsquo au d&eacute but des ann&eacute es 1970, les femmes s&rsquo abstenaient et votaient plus souvent &agrave droite que les hommes. On observe aujourd&rsquo hui une uniformisation des comportements &eacute lectoraux selon le sexe.


l&rsquo &acirc ge et l&rsquo effet de g&eacute n&eacute ration


L&rsquo &acirc ge affecte surtout le degr&eacute de participation &eacute lectorale  : les plus jeunes et les plus &acirc g&eacute s s&rsquo abstiennent plus fr&eacute quemment. La g&eacute n&eacute ration influencerait davantage l&rsquo orientation id&eacute ologique.

&thinsp L&rsquo impact de ces variables sur le vote &eacute volue. Aujourd&rsquo hui, l&rsquo appartenance socioprofessionnelle et la religion seraient les variables les plus pr&eacute dictives du vote.

2L&rsquo &eacute mergence d&rsquo un nouvel &eacute lecteur  ?

AUn accroissement de la volatilit&eacute &eacute lectorale

&thinsp Depuis les ann&eacute es 1970, de nombreuses &eacute tudes mettent en &eacute vidence une volatilit&eacute accrue des comportements &eacute lectoraux, qui deviendraient de moins en moins pr&eacute visibles.

&thinsp Sous les effets des transformations structurelles de la soci&eacute t&eacute (&eacute l&eacute vation du niveau de dipl&ocirc me, f&eacute minisation de la population active, etc.), les variables dites lourdes du vote n&rsquo auraient plus la m&ecirc me port&eacute e explicative.

BUn &eacute lecteur plus rationnel  ?

&thinsp Pour certains, il faut y voir l&rsquo &eacute mergence d&rsquo un &eacute lecteur nouveau, dont les comportements seraient essentiellement d&eacute termin&eacute s par une logique de rationalit&eacute .

&thinsp L&rsquo &eacute lecteur, affranchi de l&rsquo influence de ses groupes d&rsquo appartenance, adapterait son comportement &agrave chaque &eacute lection en cherchant &agrave maximiser son int&eacute r&ecirc t.

&thinsp Son choix r&eacute sulterait donc d&rsquo un calcul co&ucirc ts-avantages &eacute tabli en fonction de l&rsquo offre &eacute lectorale (candidats, programmes) et des enjeux de l&rsquo &eacute lection (nationaux, locaux).

&thinsp Ces approches accordent donc une plus grande libert&eacute &agrave l&rsquo &eacute lecteur dans la formulation de ses choix et dans sa capacit&eacute &agrave construire un vote sur enjeu*.

Conclure

Les variables sociologiques affectent les choix &eacute lectoraux, mais ne les d&eacute terminent pas en totalit&eacute   : les &eacute lecteurs agissent de fa&ccedil on rationnelle.

>>